Joueur formé au club et figure incontournable de l’équipe première, l’arrière gauche et défenseur Fabien Ruiz-Margaria a prolongé son engagement avec les Rouge et Noir jusqu’en 2018.

 

Il y a des nouvelles qui font du bien. Et qui font même très plaisir. Celle de la prolongation pour 3 saisons supplémentaires de Fabien Ruiz-Margaria (2,03m ; 105kg ; 26 ans) en fait partie. L’arrière gauche formé au club – il y est présent depuis 2002-, enfant de la vile d’Ivry continuera donc de porter les couleurs val-de-marnaises jusqu’en 2018. « On est content parce que Fabien est un joueur clef du club, formé ici, et qui prend de plus en plus d’importance dans l’effectif. Ca nous semblait important qu’il puisse continuer à vivre l’aventure chez nous » glisse le président Marc-Olivier Albertini. « C’est d’autant plus satisfaisant que l’on est à mi-saison et que l’on a commencé les discussions avec différents joueurs et Fabien est le premier à prolonger. Tant mieux, c’est un bon signal pour la suite car ça permet aussi de construire autour de lui. Il est un joueur défensif important, d’expérience, et c’est sécurisant de le savoir là pour encore un bon moment… mais on ne souhaite pas qu’il ne soit que ça. Il faut qu’il redevienne le joueur offensif qu’il a pu être par le passé. Il est en train de le faire petit à petit. »

De son côté, le joueur se réjouit de cette confiance renouvelée et se projette déjà vers l’avenir. Fabien Ruiz-Margaria : « Je suis super content et très fier de pouvoir continuer à porter les couleurs ivryennes car Ivry est ma ville et je suis fier de ses valeurs. Je suis très impatient de remonter en D1 pour le beau projet qu’a le club. Pour cela, il faut que l’on continue à bien travailler dans cette 2e partie de saison pour terminer en haut de tableau. J’ai eu des moments très durs par le passé, j’ai enchainé pas mal de blessures et le club m’a toujours soutenu. Il a toujours eu confiance en moi. De mon côté, je pense n’avoir jamais lâché et m’être toujours battu. Ca paye, je retrouve des sensations en attaque. Etre bien en place en défense, c’est le minimum. Si on est descendu en D2, c’est que l’on n’a pas fait assez. Maintenant, je ne suis plus un jeune, j’essaye d’être un des leaders de cette équipe et il faudra, à l’avenir que chacun réussisse à encore élever son niveau de jeu. Il ne faudra pas faire le yoyo. »