Ce vendredi, les Rouge et Noir ont parfaitement parachevé leur saison en Pro D2 en remportant un 19e succès face à Massy, seule équipe a les avoir battus cette saison lors de la 13e journée. Une superbe dernière à laquelle a succédé une belle fête avec le public.

 

Il y avait un vrai goût de revanche de la part des Val-de-Marnais au moment de rentrer sur le parquet face à Massy. Car au soir de la phase aller, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy s’étaient casser les dents dans la salle de leurs visiteurs, abandonnant à l’époque des points précieux. Même si cette défaite n’avait pas semé le doute dans les têtes val-de-marnaises, elle avait tout de même été marquante. Du coup d’entrée les partenaires de Mathieu Bataille mettaient la pression autant en défense qu’en attaque et le score grimpait vite (8-4 à la 15’ puis 13-8 à la 23’). Le pivot maison était impeccable sur tous ses ballons (5/6) et on voyait un formidable Fabien Ruiz Margaria à la mène distribuer le jeu mais aussi y aller de ses buts (4/6). Pendant cette première période, toute la famille ivryenne pousse et c’est avec un beau matelas, après deux derniers buts des valeureux Mirko Popovic (3 unités) et Romuald Kollé (2 unités) que les pensionnaires de Delaune rejoignent les vestiaires (15-10).

Après la pause, peut-être un peu pris par l’euphorie et il faut le dire par quelques très beaux mouvements de Massy qui, petit à petit, a repris pied, les Rouge et Noir ont vu leur avance fondre comme neige au soleil (15-13 à la 34’). Le combat s’intensifie alors car les locaux veulent offrir une nouvelle victoire à leur public pour que la fête soit parfaite (20-16 à la 45’). Et si Rastko Stefanovic fait un peu tourner, la qualité reste tout de même au rendez-vous avec notamment le premier but en D1 du (très) jeune Elohim Prandi, issu de la formation ivryenne avant que Mathieu Bataille ne ferme les débats (27-24).

Là, la fête pouvait éclater. Discours du président et des officiels, remise du trophée, quelques larmes, beaucoup de sourires et de communion avec le public que ce soit sur le terrain envahi ou encore en tribunes ou au réceptif où joueurs, staffs, publics, partenaires et bénévoles ont prolongé la soirée pour savourer un peu plus encore ce nouveau titre et cette remontée en Pro D2. A savourer avant un nouveau défi la saison prochaine !