Ce samedi, les Rouge et Noir n’ont pas failli face à Nancy et remporté une victoire (32-26) d’autant plus importante que Mulhouse s’était incliné vendredi sur le parquet de Chartres. Les Ivryens comptent désormais 5 longueurs d’avance.

 

La défaite de Mulhouse, le 2e, intervenue vendredi, Ivry savait qu’en remportant un nouveau succès ce samedi soir sur son parquet, un gros pas en avant serait fait vers l’élite. Ce qui explique pourquoi il y eut un peu de crispation en début de rencontre. Et les visiteurs surent parfaitement en profiter pour prendre le leadership à la marque en profitant de quelques approximations maisons (1-3 à la 4’). Mais progressivement, en se recentrant sur les basiques, du jeu simple et grâce à des arrêts de gardien, les Rouge et Noir revinrent dans la partie. Mathieu Bataille, monstrueux ce soir avec 8 buts et une présence constante en défense, Romuald Kollé et toute l'équipe alimentaient notamment la marque pour un retour à égalité (4-4 à la 11’) puis pour passer devant (7-4 à la 16’). On croyait alors les locaux bien partis puis les Nancéens poussèrent un gros coup pour repasser devant grâce à un Moncef Soltane en feu dans le second quart du match (8-11 à la 24’). Dans le money-time, les locaux allaient réduire les efforts des hommes de Stéphane Plantin à zéro en passant un 6-2 qui renversait le rapport de force (14-13 à la 30’).

Au retour des vestiaires, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy allaient repartir de plus belle en infligeant un 6-2 qui serait fatal aux visiteurs. Là encore, François-Xavier Chapon et Mathieu Bataille étaient très précieux dans le jeu. Le capitaine et son pivot haranguaient les leurs pour « tuer » le match. Ce que les locaux firent avec expérience. Le score enfla alors suffisamment (23-16 à la 43’ puis 28-20 à la 52’) pour que le staff fasse tourner afin de reposer les cadres et donner un peu plus d’expérience à la jeune garde. Les Rouge et Noir bouclent alors avec justesse cette partie et posent un premier pied en LNH.