Ce samedi soir, à 20h30, les Rouge et Noir accueillent Nancy pour le compte de la 22e journée. S’ils s’étaient brillamment imposés à l’aller sur le parquet de leurs adversaires, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy restent très méfiants.

 

L’heure n’est toujours pas au repos pour les Ivryens. A 5 matchs de la fin de saison, avec 3 points d’avance sur le 2e, Mulhouse, ils ne peuvent toujours pas se relâcher et surtout pas face à un adversaire, Nancy, 6e du classement général, et plus que jamais postulant aux play-offs, qui va se présenter avec ambition à Delaune. « On est clairement dans la dernière ligne droite de la saison et il ne faut absolument pas que l’on fasse de faux-pas » assure Fabien Ruiz Margaria, arrière gauche maison et patron de la défense. « L’alerte à Besançon, avec le nul, a été importante déjà et comme on a notre destin entre nos mains, il faut que l’on continue à gagner pour atteindre notre objectif. On ne se pose pas de questions sur les classements des autres, on ne fait pas de projection. Ce que l’on sait, c’est que l’on n’est à l’abri de rien et qu’il faut prendre chaque adversaire avec beaucoup de sérieux. »

Pour cela, on fait confiance à la doublette Stefanovic/Degouy pour maintenir la pression nécessaire avant ce type de rendez-vous et bien décortiquer le jeu d’une formation qui sort d’un succès sur Besançon, justement, et a déjà accroché cette saison Chartres, Dijon, Massy ou fait nul face à Mulhouse. « A l’aller, on s’était imposé avec une certaine facilité mais cela ne veut rien dire » prévient le solide joueur formé à Ivry. « Je pense que nous, nous avions produit notre meilleur match à l’extérieur et eux étaient totalement passés à côté de leur sujet. Ils n’avaient pas vraiment évolué comme on avait pu les voir sur les vidéos. Ce sera un tout autre match. »

Pour l’emporter, les Val-de-Marnais peuvent compter sur un état d’esprit sans faille et sur une capacité nouvelle de ce groupe à faire face aux événements. Fabien Ruiz-Margaria : « je trouve que l’on a vraiment progressé dans cette capacité à mieux répondre présent quand la partie commence à être chaude. Quand notre adversaire revient par exemple. Evidemment, on a parfois des balles que l’on pourrait mettre au fond et que l’on rate encore, mais quand cela arrive, on est capable de sortir de grosses défenses derrière pour rester dans le coup et repartir de l’avant. Il faudra que l’on se serve de ça face à cette équipe car elle possède vraiment de bons joueurs comme Senjin Kratovic qui fait le jeu et score, il y a aussi Simon Mayayo, Maximilian Jonsson, ils ont de quoi faire côté buteurs. Après, peut-être que c’est leur défense qui est la moins performante, il faudra que l’on soit efficace, nous, en attaque pour que cela puisse passer. Et que comme d’habitude, qu'on défende bien. »

Le programme sera dense, dans tous les cas, pour ce choc de haut de tableau qu’il ne faudra pas manquer.