Ce samedi (20h30), les Rouge et Noir feront un court déplacement à Pontault-Combault pour un derby francilien primordial pour la suite de la compétition. Les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy peuvent renforcer un peu plus encore leur 1ère place.

 

Après avoir enchaîné 2 victoires en championnat puis une défaite très honorable en ¼ de Coupe de France face à Chambéry, le tout en 8 jours, l’US Ivry Handball a retrouvé un rythme plus « paisible », si l’on peut dire, lors de cette dernière semaine. Et surtout pu travailler encore plus sereinement et d’arrache-pied au regard des résultats tombés après les leurs en Pro D2. Normal, car Mulhouse, le premier poursuivant, a abandonné un peu de terrain (à 3 longueurs) en s’inclinant face à Dijon lors de la 18e journée. « C’est une bonne chose car cela nous permet d’avoir notre destin entre nos mains » analyse Rastko Stefanovic, le manager des joueurs des bords de Seine. « Chaque match est une finale pour nous maintenant et il faut tous les gagner. Les joueurs sont très concernés par cet objectif. Ils travaillent très bien à l’entraînement. »

Et au moment de se déplacer du côté de Pontault, qui a longtemps connu la D1 mais a été en difficulté cette saison, il faut bien que toutes les forces vives soient concernées, car les hôtes du week-end restent sur une série de résultats convaincants qui leur permettent d’envisager le maintien. Les coéquipiers de Vincent Moreno ont en effet remporté 3 de leurs 5 matchs de la phase retour. C’était face à Cherbourg, Chartres et Massy, et même si leur dernière sortie s’est soldée par une défaite sur le parquet de Besançon, la semaine dernière, les Seine-et-Marnais n’ont plus perdu à domicile depuis le 22 novembre en championnat. De quoi être méfiant. « Ils sont clairement dans une bonne passe et leur classement n’est pas le reflet de ce qu’ils sont capables de produire » détaille Rastko Stefanovic. « Je pense qu’ils valent clairement un bon milieu de tableau. C’est une équipe plutôt physique, qui met de l’impact en défense. Mais qui est aussi capable de courir pendant 60’. Cela va être une belle opposition que l’on doit prendre dans le bon sens. »

Quelle sera la clef de la rencontre ? Le manager a bien son idée mais se garde bien de donner des pistes tout en précisant qu’ « il faudra faire un match plein ». Cela, les coéquipiers du capitaine François-Xavier Chapon savent le faire. Cela passe par une très bonne défense avec deux bons gardiens pour repousser les attaques adverses et surtout de l’efficacité devant le but. Sûrement un des points incontournables pour un effectif qui devrait être quasiment au complet après un week-end savoyard où les jeunes avaient beaucoup apporté et au cours duquel l’équipe a encore pris de l’expérience.