Le public de Delaune aura tremblé jusqu’aux dernières secondes de cette rencontre face à Billère pour finalement l’emporter (28-26), logiquement, et conserver la tête de la division.

 

Il ne fallait pas être cardiaque ce mercredi soir pour supporter le dénouement de cette réception de Billère, le 3e. Car après avoir été devant toute la rencontre les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy ont bien failli être rattrapés par ceux d’Arnaud Villedieu dans le money-time. Heureusement Sebastian Simonet a libéré les siens sur kung-fu en guise d’ultime but à quelques secondes du terme. Au panache donc après une partie plutôt bien menée, mais au cours de laquelle les Rouge et Noir auraient pu, peut-être, se mettre plus tôt à l’abri. Après un bon round d’opération (7-7 à la 13’), les locaux prennent progressivement les devants (10-7 à la 19’ puis 14-9 à la 26’) grâce à un bon bloc collectif animé par Pablo Simonet, Thomas Zirn, Mathieu Bataille, Leo Martinez ou encore Mirko Popovic en attaque. Sur contres ou attaques placées, les Ivryens profitaient de chacune des erreurs adverses. Du coup leur avance de 5 longueurs, les Val-de-Marnais la conservaient à la pause (17-12 à la 30’).

Dans le début du second acte, ce sont les visiteurs qui reprennent du poil de la bête grâce à des arrêts de leur portier Arnaud Tabarrand, mais aussi des buts de l’ex Rouge et Noir Leonardo Querin et de Raul Nantes Campos. Survient alors un des tournants de la rencontre avec un carton rouge pour Pascal Allias (34’). La rencontre change un peu de physionomie avec des échanges encore plus costauds et un scoring plus serré. Mathieu Bataille, Victorien Mabire ou encore Ivan Stankovic répondent à Raul Nantes Campos, Jérémy Vergely ou encore Romain Zerbib (21-19 à la 42’ puis 23-20 à la 46’ et 24-23 à la 53’). L’air devient un peu irrespirable mais Rémy Gervelas fait des arrêts très précieux pour maintenir les siens à flots. L’ensemble tient le choc et s’en remet à cette fameuse combinaison conclue par Sebastian Simonet. La victoire est méritée et les pensionnaires de Delaune renforcent leur position en tête de la Pro D2 et relèguent aussi leurs adversaires du soir à 6 longueurs. Mulhouse, qui joue vendredi, a la pression.