Mission accomplie dans la douleur pour l’US Ivry Handball, mais mission accomplie tout de même, sur le parquet de Dijon avec la plus courte des marges possibles pour cette victoire, ce vendredi soir (25-26). Les Rouge et Noir ne sont plus qu’à un succès du titre et de la D1 !

 

Après un match tendu au possible face à cette très bonne équipe de Dijon, quand le ballon de Pablo Simonet est entré dans les cages bourguignonnes à 22’’ du terme de la partie, il y avait un réel soulagement sur les visages val-de-marnais. Car la défaite était écartée et le nul au moins quasi sûr. Puis le sentiment s’est mué en une réelle joie quand le buzzer a sonné annonçant que la partie été remportée. Les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy ont donc pu fêter comme il se doit leur 17e victoire de la saison. « On est à une victoire de la D1 et j’espère que l’on n’a pas fini de fêter des victoires cette saison » glissait, heureux, Rémy Gervelas, au sortir de ce succès mérité. Car tout au long des 60’, les visiteurs ont produit une partie courageuse face à un adversaire costaud qui aura pu compter sur un excellent Marc Poletti (9 buts) et un Nebojsa Stojinovic qui performe toujours dans les cages (18 arrêts). Et c’est donc sur le fil, au terme d’une partie jouée au coude à coude (7-7 à la 17’ puis 13-13 à la 30’ et 21-21 à la 47’) que la différence s’est faite. « On a su saisir notre chance et on dit en général qu’elle sourit à ceux qui la provoque alors je pense que c’est ce que l’on a fait tout au long de la rencontre » enchaîne le portier maison. « Si le DBHB a su nous poser des soucis sur attaque placée ou quand il était en défense, on a aussi su serrer le jeu quand c’était nécessaire. On a su bien défendre quand cela a été nécessaire et on a mis ce dernier but. Ca a vraiment été un match très serré face à une ancienne équipe de D1. Ca nous a rappelé quelques souvenirs évidemment et à quel point les matchs de ce niveau pouvaient être compliqués. Après que l’on gagne d’un but ou de dix, l’essentiel est de gagner et c’est ce que l’on a fait. C’est une très belle victoire collective, avec plein de complémentarités, comme avec FX et moi dans les cages. »

On retiendra, pour les amateurs de chiffres, les bonnes performances de Rémy Gervelas dans les cages donc (10 arrêts en seconde mi-temps) ainsi que les gros apports de Thomas Cauwenberghs (8 buts) et Mathieu Bataille (5 unités) au scoring. Maintenant, rendez-vous est pris samedi prochain, à 20h30, pour le possible match de la délivrance face à Cherbourg.