Acteurs marquants de cette soirée de samedi qui a vu la victoire d’Ivry sur Mulhouse, le manager des Rouge et Noir, Rastko Stefanovic, son gardien et capitaine François-Xavier Chapon et l’entraîneur adverse Brahim Ighirri sont dans les réactions d’après-match.

 

Rastko Stefanovic (manager d’Ivry) :

On a vraiment mal commencé le match, mais je savais que les garçons allaient réagir, car on a été très concentré toute la semaine pour réaliser un bon match face à cette équipe de Mulhouse. Ce n’était pas une catastrophe et ce qui compte, c’est le score final. Je pense qu’on a su faire la différence à partir du moment où on a mis de l’agressivité. Les qualités individuelles des joueurs aussi sont importantes dans ce type de succès. Notre force est de jouer collectivement. Je ne sais pas si c’est un match référence pour nous, mais c'est un bon match.

 

François-Xavier Chapon (gardien et capitaine d’Ivry) :

Sur le début de match, on s’est vraiment fait surprendre par Cherrier alors qu’on ne misait pas forcément sur lui. On a manqué d’agressivité aussi, mais on a su trouver les solutions par la suite. En attaque, on n’a pas été trop mal puisqu’à un moment on met 20 buts en 40’. Quand on a eu 6/7 buts d’avance, on a un peu ralenti. Peut-être la peur de gagner… même si quand ils reviennent à 3 longueurs, on arrive à relancer. En attaque, on a les balles, on aurait pu marquer plus de 30 buts. C’était vraiment un match capital pour nous, on revient à hauteur au classement, c’est bien mais on sait aussi que la fin de phase retour sera compliquée avec Chartres et Massy. Maintenant il faut prendre tous les points possibles.

 

Brahim Ighirri (entraîneur de Mulhouse) :

On avait vraiment bien commencé la rencontre, mais ensuite on a buté sur un grand gardien, avec François-Xavier Chapon. Il fait vraiment beaucoup d’arrêts qui permettent ensuite à Ivry d’avoir des contre-attaques. On n’était pas prêt je pense pour ce type de match en raison de nos blessés et du fait qu’Ivry était beaucoup plus fort. Leurs rotations ont beaucoup apporté alors que nous, on n’a vraiment pas été bons. J’ai dit à mes joueurs que rien n’était fini. Il va falloir se battre, s’entraîner encore pour tenter d’aller chercher la montée. Ca ne sera vraiment pas simple.