Après une première partie de saison en demi-teinte, les Rouge et Noir attaquent la phase retour avec comme objectif le maintien. Ils démarreront leur marathon ce mercredi face à un gros calibre, Paris, le champion de France en titre, et ce sera avec ambition.

 

« Il nous reste 13 matchs à disputer et on va les prendre les uns après les autres sans trop se projeter, d’autant que l’on commence par Paris qui possède beaucoup de très bons joueurs. » Les mots sont d’une évidence claire et dans la bouche de Pascal Léandri, on est certain aussi qu’ils sont pesés et réfléchis. L’entraîneur maison sait que la route vers le maintien sera escarpée et qu’avant de tirer de quelconques plans, seule existe la vérité du terrain, de la prochaine rencontre et qu’à chaque sortie, la possibilité de prendre des points est présente. Après une préparation encourageante, le moral est au beau fixe puisque les prestations livrées depuis début janvier ont laissé de bonnes impressions. « Depuis le dernier match face à Dunkerque, il nous a tout de même fallu panser quelques blessures » glisse le coach maison, « et nous saurons vraiment quelle équipe pourra être alignée mercredi matin à l’issue du dernier entraînement. Ce qui est sûr, c’est que l’on ne jouera qu’avec des joueurs qui sont à 100%. »

Et face aux gars de la capitale, à Carpentier, ce ne sera pas du luxe, car il faudra utiliser toutes les énergies disponibles pour contrer une formation qui vient de vivre une très grosse désillusion au Final Four de la Coupe de la Ligue de Chambéry. Eliminés par Saint-Raphaël, les partenaires de Daniel Narcisse étaient déjà remontés, après la rencontre, à l’idée de « se relancer » en championnat en retrouvant la victoire. « Qu’ils aient perdu ou gagné lors de ce Final Four, ce sera tout aussi difficile de s’imposer face à cette équipe car le danger peut venir de partout chez eux et que ces joueurs savent aisément passer d’une compétition à l’autre » explique Pascal Léandri. « A chaque endroit du terrain, il y a des joueurs de talent. Il faudra donc que l’on oppose notre force collective pour s’imposer. Etre très rigoureux en défense et être précis en attaque pour réussir à passer leur défense et ensuite, tromper leurs gardiens. »

A l’aller, le PSG Handball avait eu beaucoup de mal à trouver la clef du jeu ivryen, les partenaires de François-Xavier Chapon feront tout pour qu’il en soit de même ce mercredi soir.