US IVRY HANDBALL

Amical / Paris a été plus fort !

05/09/2020

Ce samedi, les Ivryens ont tenté de prendre leur revanche face aux champions de France parisiens une semaine après leur premier rendez-vous. En vain. Les hommes de Sébastien Quintallet ont manqué un peu de réalisme et de fraicheur pour réussir à renverser les visiteurs (23-39).

 

La marque finale est dure. Et si le PSG a été plus fort sur le parquet de Delaune face à l'USI ce samedi, les locaux avaient le cœur pour faire mieux, mais peut-être moins les jambes au regard de l'enchaînement des rencontres des derniers jours. Et c'est peut-être aussi un peu dans la tête que la partie s'est jouée un peu avant la mi-temps. En effet, les locaux avaient d'abord bien cornaqué leurs adversaires du soir, menant même les débats. Mais alors que la pause se profilait, les Rouge et Noir ont vu la partie s'échapper un peu et le score enfler. Au point que Nikola Karabatic et les siens, profitant de la moindre erreur, rejoignaient les vestiaires avec un bon matelas (13-21).

Décidés à faire mieux dans le second acte, les Val-de-Marnais s'encourageaient avant de revenir sur le parquet avec l'ambition d'être les meilleurs sur les 30' suivantes. Malheureusement Paris restait très propre et avec sa profondeur de banc poussait plus fort que Léo Martinez and co. On voyait néanmoins quelques bons mouvements maisons, mais pas assez malheureusement et bien souvent les contres adverses faisaient mal tout comme les attaques placées. Au final, Paris l'emporte donc.

Mais les Rouge et Noir veulent vite relever la tête pour être prêts dès la reprise du championnat comme l'explique Walid Badi, l'ailier gauche : « Ça a été compliqué physiquement pour nous ce soir car on a eu une semaine difficile, dense. On a donc joué Paris, il y a de la rotation en face et nous on était un peu déficitaire dans ce secteur. Mais c'est comme ça. Il faut tout de même retenir le positif de ce que l'on a fait. On va travailler nos points forts et nos points faibles pour être prêts à démarrer le championnat d'ici deux semaines. Se prendre une petite claque comme ça avant le début du championnat nous rappelle à quel point il est difficile de gagner des matchs de très haut niveau. C'est un sacré retour à la réalité. Et si on veut atteindre nos objectifs dans ce championnat relevé, il faudra faire bien mieux. Avec l'année que l'on va avoir, avec des matchs qu'il faudra enchaîner parfois rapidement, cela sera différent de la saison précédente. Il faut se mettre vite dedans car toutes les équipes seront difficiles à battre. »