US IVRY HANDBALL

Benoit Peyrabout : « on a su produire de très bonnes choses collectivement »

04/05/2020

Finalement 12e de l'exercice 2019-2020, à 2 points de la 7e place, les Rouge et Noir ont réalisé une saison plus qu’honorable et vraiment prometteuse pour le temps que celle-ci aura duré. L’occasion d’un petit retour avec le coach adjoint Benoît Peyrabout.

 

Crise sanitaire liée au Covid-19 oblige, la saison 2019-2020 de Lidl Starligue a été figée après la 18e journée et l’USI a conservé sa place de 12e. Pour autant ce classement ne dit clairement pas tout d’un exercice qui aurait pu se terminer bien plus haut que cela puisque les hommes de Sébastien Quintallet et Benoît Peyrabout étaient sur une vague clairement ascendante quand il a fallu stopper les activités. Auteurs de nombreux succès parmi lesquels des victoires face à Saint-Raphaël, Chambéry, Tremblay, Montpellier et Toulouse, les partenaires de Mathieu Bataille avaient les moyens de faire bien mieux que seulement se maintenir comme le détaille le coach adjoint Benoit Peyrabout : « La situation est telle que l’on ne saura jamais ce que la fin de saison aurait pu donner. Ce qui est certain c’est que quand cela s’est arrêté, on avançait avec un bilan vraiment positif sur cette phase retour avec 3 victoires et 2 défaites alors que l’on évoluait avec un effectif réduit mais dont on a su tirer le maximum, les joueurs exprimant tous leurs savoir-faire comme Mathieu et Benjamin Bataille, Mate Sunjic... Et les victoires ont été remportées face à des adversaires de qualité. On ne sait pas jusqu’où on aurait pu aller mais on a su produire de très bonnes choses collectivement. »

De quoi bâtir pour la suite et donner de réelles ambitions : « On a réussi à fédérer autour d’objectifs simples et cela a bien fonctionné. Les jeunes ont aussi eu l’occasion de s’exprimer à l’image d’Aymeric Zaepfel qui est devenu plus qu’une rotation défensive. Il a notamment joué sur le poste d’arrière droit alors qu’il est droitier, ce qui n’est vraiment pas évident. Jordan Yamdjeu a bien suppléé aussi sur le poste de pivot, Antonin Mohamed a eu un rôle primordial aussi tandis que Jean-Emmanuel Kouassi a fait quelques apparitions. C’est vraiment positif car on a utilisé le groupe au maximum de ses possibilités. Les jeunes ont pris de l’expérience, ils franchissent des étapes. Et d’autres joueurs comme Léo Martinez ont su aussi perfer »

Ce qui conduit à une réelle satisfaction pour les coachs : « On aurait peut-être pu terminer à une meilleure place mais on sait que le groupe a progressé. La relation tissée cette saison a été plus aboutie que lors de la première saison. On a su avoir des résultats assez rapidement même si cela a été douloureux de perdre face à Nîmes et de la frustration contre Dunkerque. Mais le stage de prépa, la façon de travailler ensuite ainsi que ce que l’on a fait en prépa hivernale ont porté leurs fruits. On aura de l’ambition pour la saison prochaine ! »