US IVRY HANDBALL

¼ de Coupe de France / Exploit en vue ?

06/03/2020

Ce dimanche, Ivry se rend à Nantes pour le compte des ¼ de finale de Coupe de France. Face à l’un des gros bras français, les hommes de Sébastien Quintallet n’ont rien à perdre avant un break de quelques jours.

 

Sur une belle dynamique à domicile avec 3 victoires de rang et un total de 13 unités au classement général, l’USI a toutes les cartes en main pour réussir sa fin de saison, même si, derrière, les poursuivants sont loin d’avoir baissé les armes. Alors en attendant et même s’il ne faut pas griller trop de forces dans une bataille qui n’est pas « prioritaire », les Rouge et Noir veulent tout de même jouer leur carte dans l’Ouest avec l’ambition d’aller, pourquoi pas, arracher un billet pour les demi-finales d’une compétition qu’ils apprécient particulièrement. Pour cela, ils devront donc renverser le « H », dans son antre. Avec la difficulté d’enchaîner deux rencontres en quelques jours. « On a dépensé beaucoup d’énergie pour s’imposer face à Toulouse dans un très très beau match » acquiesce Mahamadou Keïta, l’ailier gauche maison. « Donc forcément, ça va jouer sur les organismes. On n’a pas vraiment l’habitude de ce type d’enchaînement. Il va falloir gérer ça mais on est prêts à y aller. On connaissait le calendrier ! J’espère qu’on va bien récupérer. »

Les Val-de-Marnais n’auront pour ainsi dire rien à perdre dans cette confrontation où ils seront les outsiders. Le joueur formé au club avance : « On y va sans pression. On a déjà battu des grosses équipes chez elles. On l’a fait face à Montpellier l’année dernière. On a fait des bonnes choses cette saison aussi. On y va sans complexes. On est capable. Il faudra juste avoir bien récupéré. Avoir la bonne détermination. Et être justes techniquement car la détermination, ça ne suffit pas ! J’espère que l’on arrivera à allier tout ça pour faire une belle performance face à Nantes et pourquoi passer un tour de plus. On va chercher le hold-up. On n’a pas peur. »

Habitués de ce type de confrontation à répétition, les Ligériens auront un avantage certain, jouer à la maison. Et ils pourront s’appuyer sur un collectif rôdé aux matchs sanctions. « On a montré que l’on était capable de bonnes choses à domicile avec un super public qui nous pousse à fond, qui joue vraiment son rôle de 8e homme. C’est magnifique. Et on va essayer de faire quelque chose à l’extérieur. J’espère que l’on va réussir à être aussi bons avec eux jusqu’à la fin de l’année. Nantes, dimanche, ce sera costaud, on le sait mais on n’a vraiment rien à perdre. La période que l’on vit est bonne, on s’entend tous bien. On peut s’offrir un super défi pour la fin de saison en allant plus loin. Ça serait terrible ! »