US IVRY HANDBALL

J05LSL / Grosse victoire contre Chambéry !

02/10/2019

Ce mercredi, les Rouge et Noir ont enchaîné avec une 2e victoire de rang et un 3e match primé en battant Chambéry (28-24), à Delaune. Les hommes de Sébastien Quintallet sont 7e ex-aequo avec Nîmes et Toulouse.

 

Delaune a vibré, fort, très fort même, tout au long de ce combat épique livré par les Ivryens face aux Chambériens au cours de cette 5e journée de Lidl Starligue. Et au final, les chouchous du public sont allés s’offrir deux points mérités au terme d’un match que l’on pourrait qualifier de maîtrisé de bout en bout. Ou presque. Car si les coéquipiers du capitaine Mathieu Bataille ont réussi à être sereins en fin de partie, quoique toujours très à l’affut, ils ont d’abord été un peu crispés à l’entame. Se cherchant un peu, ils laissaient ainsi aux visiteurs l’initiative et voyaient Yann Gentil, Fahrudin Melic et les leurs prendre le leadership. Le portier visiteur éteignait ainsi le premier shoot de Benjamin Bataille tandis que son ailier plantait sa première banderille. Il fallait alors la finesse d’Antonin Mohamed pour mettre les locaux sur de bons rails et quelques bonnes interventions de Mate Sunjic pour que le combat s’équilibre vraiment. Les deux ensembles se rendaient coup pour coup. Linus Persson, ultra précieux, entamait son récital du soir à 9 unités, on voyait Mathieu Bataille, parfaitement servi par son frère Benjamin, s’arracher pour scorer (9-9 à la 18’). Les partenaires de Pierre Paturel réussissaient un petit break (11-13 à la 25’) en profitant de 2/3 maladresses maison, mais vaillamment, sans baisser la tête, l’USI se remobilisait et inscrivait un 3-0 qui permettait de repasser devant (14-13 à la 29’). Chambéry égalisait avant la pause et les deux formations étaient dos à dos. Sébastien Quintallet analysait : « On a manqué un peu d’agressivité en début de rencontre mais Mate nous a vraiment bien aidés avec des bons arrêts. On faisait les efforts, il fallait en faire encore un peu plus en défense et il a permis de tenir. Comme on est bien en ce moment, il fallait vraiment y croire. On n’avait pas de complexes à avoir par rapport à eux. On savait que, mine de rien, par rapport à leur standing, même si leurs matchs ont été serrés, ils n’avaient pas gagné depuis 3 matchs. C’était à nous de les emmener loin pour les faire douter. Et essayer de les coiffer à la fin. On y cru du début à la fin et on a su augmenter notre volume défensif en seconde période notamment. »

Ce qui fait qu’après un retour des vestiaires tout aussi rude que le milieu de première période avec un écart n’allant pas au-delà d’une unité (18-18 à la 39’), les hôtes commencèrent à creuser l’écart suite à un but de Théophile Caussé (20-18 à la 40’). Chambéry ne décrochait pas pour autant et reverdissait (22-22 à la 48’). Dans le sprint final, les Val-de-Marnais multipliaient les efforts et reprenaient le large après un 3-0, dont 2 buts de suite de Benjamin Bataille et 2 parades de Mate Sunjic, qui serait fatal aux visiteurs (25-22 à la 53’). La fin de match restait à l’avantage des locaux qui ne laissaient rien filer tel Léo Martinez se jetant comme un mort de faim sur un ballon au sol. Delaune pouvait exulter !

« Il y a vraiment beaucoup de plaisir à remporter ce type de match » se réjouissait le portier maison, Mate Sunjic (15 arrêts). « Mais surtout, ce que je retiens, c’est que l’on a été capable d’enchaîner trois très bons coups face à des grosses équipes du championnat. Tout le monde a apporté à cette victoire et on partage ça collectivement car ce n’est pas un joueur qui a permis de gagner, mais tout le monde. C’est une équipe qui joue ensemble, qui se bagarre sur le terrain. Et cela se voit. Ça donne ce genre de performance au cours de laquelle il y a peut-être des moments plus difficiles, comme en début de match, mais où on ne panique pas. On a su construire notre victoire avec un super public qui a poussé très fort pendant les 15 dernières minutes. »

Désormais 7e ex-aequo, les Rouge et Noir peuvent se tourner sereinement vers la Coupe de la Ligue, ce week-end, qu’ils disputeront à Dunkerque où ils ont ne revanche à prendre.