US IVRY HANDBALL

J04LSL / Profiter de l’embellie !

24/09/2019

Ce mercredi, les Rouge et Noir se rendent à Saint-Raphaël pour le compte de la 4e journée de Lidl Starligue. Ils veulent prendre le meilleur sur des Varois, derniers du classement, qui n’ont pas pris de points jusque-là.

 

Ragaillardie par sa très belle prestation face à Aix la semaine passée, l’USI a les crocs. Et son déplacement dans le Sud est une bonne occasion d’aller bousculer une formation raphaëloise dans le doute. « Ce match peut se jouer sur la psychologie » glisse le technicien. « Ce sera à nous de ne pas les laisser prendre confiance. Ils n’ont pas pris de points pour le moment, jouent chez eux, face à nous qui sommes, a priori, une équipe évoluant plus bas dans le classement. Ce sont eux qui ont la pression. Mais ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas gagné qu’ils sont mauvais. Ils ratent leur première mi-temps du premier match face à Toulouse mais reviennent tout de même à un but. Cela a été plus dur lors de la venue d'Istres, ce qui fait dire que cette équipe sera une sacrée concurrente. Mais ils ont tenu tête assez longtemps à Nantes lors de la 3e journée... Et cela avec pas mal d’absents comme Barachet, Simicu, Sarmiento ou encore Lynggaard. Certains devant revenir face à nous… »

Pour contrer les Sudistes, les Banlieusards auront un atout clef à proposer : leur défense intraitable. Si les partenaires du patron Mathieu Bataille mettent autant d’implication que la semaine passée, ils auront de grande chance de pouvoir rapporter des points. Le coach : « Sur cette première période face à Aix, on a ressemblé à ce que l’on doit être tout le temps. On a dégagé quelque chose d’intéressant et tout le monde l’a senti. On avait ressenti ça pendant la préparation et on doit être capables d’être comme ça le plus souvent possible. Cela doit être notre identité en défense. Offensivement, on doit faire mieux. On a eu 3 penalties manqués et 6 tirs à 6 m. Dans ce sens on peut avoir des regrets car même si on ne met pas tous ceux-là et qu’il faut accepter qu’un gardien fasse sa partie, si on met la moitié, on gagne le match. Maintenant ce sont aussi les aléas et peut-être que l’engagement pèse sur ce point d’efficacité mais on doit être encore plus précis pour gagner des matchs. Il faut profiter des temps forts pour passer plus de buts. »

Ce qui est certain, c’est qu’on a senti une réelle âme se dégager du collectif et une réelle envie de bien faire, à chaque instant. Les journées s’enchaînant on se dit qu’il y a là matière à y croire. Le technicien de conclure : « On sait que l’on peut faire mieux encore. On n’avait pas Wilson et Léo face à Aix et si Benjamin a fait un super travail, on sait qu’on aura plus d’options avec eux. Ce qui est certain, c’est que l’on va se déplacer pour l’emporter. »