US IVRY HANDBALL

J03LSL / Compteur débloqué pour l'USI !

19/09/2019

Ce mercredi, les Ivryens ont tenu en échec leurs visiteurs aixois à Delaune en réalisant un match très complet malheureusement soldé par un « petit » nul (23-23). Les hommes de Sébastien Quintallet ont démontré qu’ils pouvaient faire de grandes choses.

 

Au coup de sifflet final, mercredi soir, dans un Delaune bien chauffé par l’engagement de ses locataires, les visages des Rouge et Noir étaient loin d’afficher de grands sourires. Ils n’étaient pas non plus dépités. C’était un mélange des deux avec quelques soupçons d’autres sentiments. Car c’est bien un nul qui venait de séparer les deux équipes après une rencontre que l’USI était en mesure de s’offrir. « C’est très frustrant car je pense que l’on avait moyen de faire beaucoup mieux » analysait Walid Badi, l’ailier gauche polyvalent des Rouge et Noir. « On a eu pas mal d’avance pendant un moment. Mais c’est le très haut niveau et on a eu un temps faible que l’on a mis du temps à gérer. Ça leur a permis de revenir. C’est peut-être un match que l’on aurait perdu la saison dernière donc il faut tout de même s’appuyer là-dessus et être contents de débloquer notre compteur. On ne va pas rechigner. On est en progression depuis 3 matchs et c’est ce qu’il faut garder. »

La progression s’est manifestée d’entrée dans cette partie via l’intensité mise par l’ensemble de l’équipe dans les tâches défensives. Les Ivryens, Mahamadou Keïta en tête que l’on voyait bondir partout pour tenter d’arracher le moindre ballon, n’ont eu de cesse que d’oppresser les visiteurs. Si bien qu’à la marque, les effets étaient vite visibles. Quand on défend dur, on récupère des ballons et on a des contres (4-1 à la 9’ puis 8-3 à la 19’). On voyait ainsi Théophile Caussé, Adama Sako, Linus Persson et l’incontournable Benjamin Bataille s’illustrer. Ainsi, à la pause, et malgré quelques immanquables que l’on pourrait regretter (3 penalties détournés par Pardin et 2 voire 3 tirs aux 6m), les Val-de-Marnais menaient de 5 longueurs (12-7 à la 30').

Au retour des vestiaires, les visiteurs allaient mettre un peu plus de pression sur le but local mais les partenaires du capitaine Mathieu Bataille tenaient le choc (15-10 à la 35’) notamment grâce à quelques bons arrêts de Mate Sunjic et toujours une défense impliquée. Mais ensuite, le PAUC se fit plus virulent au point de passer devant en infligeant un 2-8 aux Rouge et Noir (17-18 à la 44’). Le coup était rude pour l’USI… Pour autant les coéquipiers de Benjamin Bataille (6 buts) s’accrochaient avec leur arrière au four et au moulin, tirant les siens vers l’avant (22-19 à la 53’). Les deux points se profilaient alors mais le PAUC avait encore quelques ressources, notamment grâce à son gardien (15 arrêts). Dans le money-time, les deux équipes se retrouvaient dos à dos (23-23 à la 59’). La tension était totale jusqu’au bout et l’on pouvait finalement se dire que le sort aurait pu être plus injuste pour l’USI.

Linus Persson, l’arrière droit maison, ne pouvait cacher sa déception : « Pour moi, c’est vraiment dur ce résultat, comme si l’on avait tout de même perdu un point. On a mené une grande partie du match, on a eu les opportunités pour l’emporter, à la fois en première comme en deuxième période. On a fait des choses stupides à certains moments, pris des tirs qui n’étaient pas des réelles occasions et au final on fait nul. Aix est une très bonne équipe et ils n’ont pas fait leur meilleur match, c’est ce qui est dommage car, dans ce championnat, ce genre d’occasion ne se présentera pas forcément toutes les semaines. Néanmoins, quand on arrive à jouer à ce niveau, il faut que l’on soit capable de prendre les deux points. »

Prochain rendez-vous pour les Rouge et Noir, la semaine prochaine à Saint-Raphaël.