US IVRY HANDBALL

J21LSL / Être chefs du Gard ?

19/04/2019

Les Ivryens retrouvent la compétition en ce week-end pascal avec un déplacement périlleux en terres nîmoises. Les hommes de Sébastien Quintallet et Benoît Peyrabout n’auront néanmoins rien à perdre face aux actuels 5e de l’élite.

 

« Ce n’est pas tout à fait le sprint final car on aura encore un petit break après ce match, mais presque alors il va falloir tout donner. On se reposera après. » Déterminé, le pivot et capitaine des Rouge et Noir donne le ton au moment où lui et ses partenaires vont se déplacer dans le Gard. Pour ce match relevé mais tout à fait à leur portée, les Val-de-Marnais auront l’ambition de prendre des points face à une formation adverse qui réalise un de leurs meilleurs exercices des dernières années. « Ils font une très belle saison. Ils défendent bien, courent beaucoup et ont été capables de battre de grosses équipes. Tout cela avec une équipe pleine de jeunes dont d’anciens Ivryens. On sait que ce ne sera pas un match facile mais on a les moyens de rivaliser. On a été capables de battre Montpellier notamment… Après la différence avec eux, c’est que l’on est beaucoup moins bons dans la régularité. »

Le capitaine connaît les faiblesses des siens mais veut voir plus loin tout de même. « Il faut que l’on élève notre niveau de jeu et qu’on le maintienne tout au long des 60’. Je sais que l’on est capable de le faire. Ce match sera ouvert car eux, comme nous, pouvons miser sur la vitesse, sur les contres. Cependant il ne faudra pas confondre vitesse et précipitation. On travaille durement là-dessus pour faire les bons choix. Face à cette équipe, il faudra que l’on soit précis, que l’on ne fasse pas de cadeaux. »

Lors du match aller, les Gardois s’étaient imposés à Delaune avec une nette avance (29-34). Surtout, ils avaient fait le break très tôt dans la partie après un gros trou noir des Val-de-Marnais en milieu de premier acte. Preuve qu’il ne faut pas laisser de champ à cette formation combative et bien rôdée. Sur le terrain, les ex de la maison Micke Brasseleur et Elohim Prandi seront évidemment à surveiller de près, tout comme le portier Rémi Desbonnet, 2e meilleur gardien de l’élite au nombre d’arrêts. Mohammad Sanad, 3e scoreur de l’élite aura aussi son mot à dire. Bref, il y a du pain sur la planche pour les Rouge et Noir. Mais c’est dans ce genre de situation qu’ils savent aussi se transcender.