US IVRY HANDBALL

J20LSL / Ivry aura essayé

03/04/2019

Face à des champions en titre et leaders de l’élite en pleine bourre, les Ivryens ont tenu une petite mi-temps avant de céder face à la puissance et la précision adverses (24-37). La trêve va permettre un peu de repos avant le sprint final.

 

L’exploit réalisé à Montpellier était dans toutes les têtes, le revers de la semaine passée contre Aix tout autant. Et bien, ce fut un peu des deux que les partenaires du capitaine Mathieu Bataille produirent face au PSG lors de cette 20e journée de Lidl Starligue. En effet, d’abord un peu timorés dans l’entame de rencontre (1-4 à la 5’), les Rouge et Noir ont ensuite mieux appréhendé leurs adversaires, revenant sous les impacts de Mathieu Bataille et Morten Vium, quasi à hauteur (5-6 à la 14’). Piqués, les visiteurs relançaient la machine (5-10 à la 17’) mais l’USI trouvait la force de revenir, petit à petit… Axel Cochery s’illustrait en faisant parler la poudre (4 unités), tout comme Linus Persson (10-12 à la 22’). Avant la pause, pourtant, les Parisiens, emmenés par un bon Omeyer (11 arrêts), faisaient le break (13-18). « J’ai été content de pouvoir apporter à l’équipe en mettant des buts, notamment en première période » analysait le jeune joueur du centre de formation Axel Cochery (en photo). « Mais il y a forcément de la déception car on est pas si mal que ça au début. Derrière on cède face à cette grosse équipe de Paris. On savait que ça serait très difficile. On n’a pas démérité, on espérait pouvoir reproduire l’exploit de Montpellier mais ça n’a pas été le cas. »

En effet, au retour des vestiaires, Morten Vium (5 buts) et les hôtes du soir ont été un peu moins tranchants, s’accrochant comme ils pouvaient pour aller scorer. La marque a alors enflé (16-22 à la 35’) en restant dans des proportions jouables. Avant que le PSG ne clôt les débats en passant un fatal 2-10 (18-32 à la 50’). La fin de rencontre était alors anecdotique pour les deux ensembles. L’ailier droit Linus Persson analyse : « En première période, on a vraiment pas mal joué. On a été bien en défense en se procurant même de bonnes contre-attaques, ce qui nous a permis d’inscrire des buts facilement. En revanche, en seconde période, j’ai eu l’impression qu’ils ont joué plus vite que nous. Et de notre côté, nous avons fait des petites erreurs. De mon côté, j’ai l’impression d’en avoir fait au moins 10. Et ce sont lors de ces minutes, après le retour des vestiaires, où nous avons perdu. Sur certains choses, j’ai l’impression que l’on a été meilleurs que la semaine dernière face à Aix par exemple. Mais on a encore beaucoup beaucoup à apprendre. Nous allons avoir quelques jours pour reprendre des forces et travailler pour le dernier morceau de la saison. Je pense que l’on va réussir à gagner des matchs puisqu’on va pouvoir travailler tous ensemble avec moins de blessés qu’au début de saison. »