US IVRY HANDBALL

CdL / Tous derrière les Rouge et Noir

13/03/2019

Ce week-end, les Rouge et Noir vont se rendre au Mans pour tenter d’aller remporter la première Coupe de la Ligue de leur histoire. Et c’est tout un club et ses anciens qui pousseront derrière eux. Trois d’entre eux analysent la situation.

 

Petits poucets de ce dernier carré de la Coupe de la Ligue saison 2018/2019, les Ivryens devront sortir deux grands matchs s’ils veulent remporter ce trophée pour la première fois de leur histoire. Attentifs aux performances des actuels Rouge et Noir, Bernard Rignac veut que ce week-end serve aux hommes de Sébastien Quintallet : « Il y a un petit zeste d’espoir de battre cette équipe de Paris, d’abord, mais pour cela, il faudra que nos gardiens soient vraiment énormes. Car en face, il y a quand même une sacrée force de frappe avec quasiment la meilleure base arrière du monde. Quand Paris est en attaque, il y a disons 5 des 10 meilleurs joueurs du monde sur le terrain. Cette rencontre, sans incidence pour le maintien doit dans tous les cas pouvoir servir à l’équipe pour la suite. Ce n’était pas le meilleur tirage pour nous mais on verra bien ! »

Fidèle, lui aussi, aux travées de Delaune et aux couleurs maison, Zoran Martinovic pense que les Ivryens peuvent créer l’exploit et salue déjà le chemin parcouru : « Être qualifiés pour ce dernier carré est déjà une belle performance pour l’équipe et quand on arrive à ce moment là de la compétition tout est possible. Il faut y croire. Même si le maintien est la priorité pour l’équipe, il faut profiter de ce week-end pour tout donner, sans regret. J’aimerais tellement être à leur place et affronter cette équipe du PSG ! Après tout, c’est un match à 7 contre 7 donc ils peuvent s’imposer. Surtout, il faut que les garçons donnent tout, qu’ils mouillent le maillot à fond, c’est la culture du club ça. On ne l’a pas assez fait sur le dernier match face à Chambéry. Là, il faut montrer un autre visage ! Et puis, on ne sait jamais… »

Parti l’été dernier chez le voisin cristolien en Proligue, le roc Fabien Ruiz-Margaria apporte, lui aussi son soutien à ses ex partenaires et amis : « Je ne peux que leur souhaiter bon courage pour ce dernier carré. Ça va être très chaud car il ne reste que du beau monde dans les derniers carrés de ce type. Mais les Coupes sont toujours particulières… Tu peux te transcender surtout quand tu es proche d’une finale, voire d’un titre. Ca va être dur pour eux évidemment car c’est Paris en face mais Paris a bien perdu contre Montpellier donc ils ne sont pas infaillibles. J’ai envie de croire à l’exploit pour les copains mais Paris semble plus solides que l’année passée ensemble. Mais le foot – moi qui suis supporter – a aussi montré que rien n’était acquis. »