US IVRY HANDBALL

J16LSL / Nantes a serré le jeu

03/03/2019

Solides et valeureux tout au long de leur opposition face aux Nantais, les Ivryens ont livré un très beau match ce week-end en fin de 16e journée de Lidl Starligue. L’expérience a néanmoins pris le dessus pour les Ligériens qui auront tout de même tremblé.

 

Il y a des moments, dans un match, que l’on peut parfois regretter. Quand les Rouge et Noir se sont retrouvés avec la balle d’égalisation en début de seconde période mais que celle-ci n’a pas été au fond, ils ont peut-être raté un coche. Qui sait ? Mais cela aurait-il suffit ? Là aussi la réponse ne sera jamais définitive car le « H », hôte de grande qualité bien posé à sa 2e place du classement général a par ailleurs démontré une grande constance tout au long de ce choc pour prétendre au succès final. « Ils ne sont pas à leur place par hasard » confirme Benoît Peyrabout, le coach adjoint. « C’est une équipe très mâture. On a eu des opportunités pour rester dans cette partie plus longtemps mais on s’est fait prendre sur des choses que l’on avait pourtant vues. Ça montre qu’ils ont aussi des savoir-faire forts. Notamment au pivot ou sur les contres. On a perdu beaucoup de ballons. »

18 selon les statistiques officielles ! Ce qui a notamment ouvert le champ à David Ballaguer, meilleur buteur de la rencontre avec 13 unités. Pourtant les partenaires du déterminé Mate Sunjic dans les cages (11 arrêts) n’ont pas du tout démérité, loin de là puisque c’est autour d’une bonne défense sur attaques placées qu’ils ont proposé des temps forts de qualité. Mais aussi quand ils ont pu mettre en évidence l’abattage de Yoel Cuni (10 buts à 71%) sur la base arrière droite. Au coude à coude à l’entame de match, les Val-de-Marnais tenaient ainsi la marque (5-5 à la 10’) avant de prendre un éclat (11-6 à la 18’). Pas découragés, ils restaient impliqués et regagnaient les vestiaires avec un débours gérable (18-14 à la 30’).

Au retour des vestiaires, on se disait d’ailleurs qu’ils pourraient renverser la montagne adverse tant la justesse de leur jeu était remarquable. Et ils revenaient d’ailleurs quasi à hauteur donc (19-18 avec balle à suivre à la 35’). Las, les locaux avaient en Kévin Bonnefoi, un ultime rempart précieux dans ce moment clef. Ils allaient ensuite repartir très fort mais être tout de même inquiétés par les partenaires de Morten Vium (4 buts, en photo) pendant un moment (26-24 à la 48’). Dans le sprint final, le « H » bandait les muscles et s’offrait sa 14e victoire de la saison en championnat (33-29). Et l’USI pouvait nourrir quelques regrets… Evidemment pas les mêmes que sur des matchs plus à sa portée, mais tout de même… « C’est là où l’on voit que l’on est si proche et si loin en même temps » enchaîne le technicien. « Car quand on joue ensemble, on est capable de les embêter sérieusement mais on a trop d’erreurs individuelles. Malgré tout, tout le monde a fait le job. On s’est battu avec nos armes. On a fait preuve de courage, de solidarité. On retiendra notamment notre début de seconde mi-temps, costaud, ce qui n’avait pas été le cas face à Cesson et Pontault. »