US IVRY HANDBALL

J16LSL / Les Ivryens veulent créer la surprise !

01/03/2019

En match décalé de la 16e journée de Lidl Starligue, les Rouge et Noir se déplacent du côté de Nantes (samedi à 20h30) pour tenter d’aller chercher leur 4e succès de la saison. Une victoire pèserait beaucoup dans la course au maintien.

 

Un peu rassurés après leur 3 points pris en 2 matchs, les Ivryens abordent une série de 6 rencontres très relevées puisqu’ils vont affronter les actuels 6 premiers du classement dans les semaines à venir. Autant dire qu’ils ne partiront pas toujours favoris. Pour autant, les partenaires de Benjamin Bataille, de retour la semaine dernière au sein du collectif après une longue convalescence, ont de l’ambition comme le détaille l’arrière polyvalent : « On ne va avoir aucune pression sur ce match et il faut que l’on soit capable de profiter de ce statut d’outsider pour réaliser quelque chose. On a réussi à se donner un peu d’air avec nos 3 points pris face à Cesson et Pontault. On sait qu’on entre dans une période qui ne sera pas simple donc si on arrive à faire des résultats, ce sera tout bénéfice. Il faut que l’on prenne du plaisir à disputer ce genre de match contre un gros calibre du championnat. Et essayer de profiter de la moindre occasion. Eux tournent bien en ce moment, avec un gros rythme puisqu’ils jouent tous les 3 jours mais peut-être qu’ils seront un peu émoussés. C’est un match à jouer pleinement pour nous, on n’a rien à perdre. »

Et quand on a rien à perdre, c’est que l’on a tout à gagner dit l’aphorisme. Du coup, les hommes de Sébastien Quintallet ont pu travailler dur pendant les 10 jours qui ont séparé leur dernière sortie à celle-ci. Entre batteries à recharger et automatismes à retrouver, comme pour le joueur formé au club, qui poursuit : « J’ai fait mon retour face à Pontault, j’ai donné ce que j’ai pu pour aider l’équipe et on s’est finalement imposé, c’était très positif même si je me sentais encore un peu juste, là, après 10 jours, je n’ai plus vraiment d’appréhension et je retrouve du tempo avec les gars. On a aussi retrouvé des forces vives avec Johan, Yoël, Léo et on espère bientôt Vasja. Cela va être utile pour la seconde partie de saison car dans la première il y avait 8/9 joueurs qui devaient faire au mieux, ce qui n’est pas simple. On va avoir plus de possibilités. »

A commencer lors de ce choc contre le « H » qui ne sera évidemment pas facile à manœuvrer : « C’est une équipe qui n’a pas beaucoup de failles. Il y a 2 voire 3 joueurs par poste, c’est très costaud physiquement avec une colonne vertébrale qui a peu bougé ces dernières années avec les gardiens, Tournat, Feliho, Claire… Tout part d’eux donc il faudra être attentifs les concernant. Mais ça ne suffira pas, car il y a aussi les autres ! Il faudra être parfait pendant 60’. Si on arrive à tenir en défense tout ce temps, on peut espérer quelque chose, mais il faudra aussi être rigoureux aux tirs, faire les bons choix. »

A la lutte avec Montpellier pour la 2e place, les hommes de Thierry Anti se sont inclinés deux fois en championnat (Paris et Chambéry) mais ont aussi été très accrochés dans des oppositions fermées offensivement (face à Dunkerque 20-19). Le combat sera la clef.