US IVRY HANDBALL

J13LSL / Une dernière explosive !

18/12/2018

Ce mercredi, les Ivryens se déplacent à Aix pour le dernier match de l’année 2018. A l’occasion de cette dernière levée de la phase aller, les hommes de Sébastien Quintallet veulent tout donner sur le parquet des Provençaux et ramener un succès.

 

C’est le cas dans tous les clubs de l’élite, les fêtes de fin d’année approchant, la fatigue s’est insinuée dans les organismes des joueurs et les combats deviennent de plus en plus difficiles à remporter. Sur les derniers jours, les hommes de Sébastien Quintallet, en lice dans les deux coupes ont décroché, sans 4 cadres importants (B.Bataille, Yoel Cuni, Léo Martinez et Vasja Furlan) avec brio leur ticket pour le Final Four de la Coupe de la Ligue mais dû abandonner la perspective de la Coupe de France. Pour espérer rebondir plus fort à Aix en ce milieu de semaine. « On s’est qualifié pour le Final Four après 70’ de jeu » détaille le coach. « Et j’aurais vraiment aimé gagner à Saran mais il fallait que l’on conserve encore quelques forces pour ce dernier match face à Aix. On a besoin de points au classement. On a peut-être mis un peu moins d’engagement pour pouvoir réussir un coup lors de ce dernier déplacement. On n’est pas les seuls à tirer sur les organismes à ce moment là de la saison, il faut en être conscient et se dire que c’est le dernier match de l’année. On sait que l’on retrouvera des forces vives pour la 2e phase de la saison. En attendant, j’espère qu’il y a des choses que l’on a travaillées samedi que l’on pourra transposer face à notre adversaire de la semaine. »

Il le faudra car les hôtes de Jérôme Fernandez, actuels 8e, possèdent un fond de jeu intéressant et surtout un collectif dont les individualités sont costaudes. Malgré une certaine irrégularité. Le technicien : « Ils n’ont pas été réguliers depuis le début de saison mais ils viennent d’enchaîner quelques bons matchs. Ils vont évoluer chez eux et possèdent une équipe très complète. On va essayer de leur poser des difficultés, on sait que ça ne sera pas simple car ils sont bons dans le jeu avec le pivot notamment. Minne anime parfaitement le jeu aussi. De notre côté, il sera indispensable de bien défendre avant tout et d’essayer de monter les ballons pour avoir quelques buts faciles. Après sur la physionomie du match, il n’y a pas de schéma préféré. On ne peut pas prévoir comment les choses vont se dérouler. Être juste derrière pendant la partie et passer devant au dernier moment pourquoi pas, mais ça ne s’écrit pas comme ça. Même si on a du mal à gérer quand on est devant, on ne peut pas anticiper. Il n’y a pas de règles. On va se donner à fond pour gagner. »

Comme depuis le début de saison, les partenaires de Mathieu Bataille se présenteront avec ambition sur le parquet adverse pour mettre en déroute Aymeric Minne (50 buts), Iosu Goni Leoz (47 réalisations) et autres Matthieu Ong (38 buts) et Wesley Pardin (103 arrêts). Au tableau des statistiques, l’USI est un peu derrière le PAUC puisque les locaux mènent 6 victoires à 4 dont 2 sur 3 lors des dernières confrontations. L’occasion de faire mentir les chiffres.