US IVRY HANDBALL

16e de Coupe de France / L’aventure s’arrête là

16/12/2018

Engagés dans un match qu’ils savaient compliqué à gérer dans un calendrier dense, les Rouge et Noir se sont inclinés en 16e de finale de Coupe de France à Saran (37-35). Ils vont devoir vite récupérer avant de se déplacer à Aix pour le compte de la 13e journée de Lidl Starligue.

 

Il y a quelques jours, dès le tirage au sort de ces 16e de finale, on se doutait que ce déplacement à Saran serait délicat. Face à un des leaders de la Proligue, les Rouge et Noir auraient un sacré défi à relever, eux qui devaient, juste avant, tenter de rallier le Final Four de la Coupe de la Ligue. Vainqueurs à l’arrachée de Pontault dans cette compétition, il fallait donc enchaîner face aux gars du Loiret en Coupe de France. En l’absence des cadres Benjamin Bataille, Léo Martinez, Vasja Furlan et autres Yoel Cuni, l’USI faisait la part belle à ses jeunes. Sur la feuille de match pas moins de 9 joueurs de moins de 23 ans étaient d’ailleurs alignés.

L’entame de confrontation fut d’abord plutôt accrochée entre les deux ensembles qui se rendaient coup pour coup (5-5 à la 8’ puis 10-10 à la 16’). Malheureusement, progressivement, les locaux, un peu plus précis aux tirs et profitant de quelques bons coups en défense, allaient prendre un peu de champ. Courtois et Drouhin, les anciens de Tremblay, portaient leur équipe jusqu’à la mi-temps (20-15 à la 30’).

Au cours du 2e acte, les locaux reprenaient les rênes avec fermeté au retour des vestiaires jusqu’à mener de 8 longueurs (28-20 à la 39’). Pourtant les partenaires de l’excellent Yosdany Rios (8 buts) n’allaient pas baisser les bras et tenter de revenir dans le match (32-28 à la 47’) malgré une interruption étonnante de près de 20’ dans cette seconde période en raison d’une fuite d’eau. A l’approche du money-time, les Val-de-Marnais revenaient même à deux petites longueurs (36-34 à la 57’). Un peu moins frais que leurs hôtes, ils ne parvenaient pas à égaliser et voyaient la victoire s’éloigner malgré un match très courageux (37-35). Le combat le plus important sera néanmoins celui de mercredi à Aix pour la course au maintien.