US IVRY HANDBALL

J08LSL / Prêts pour l’hystérie de l’historico

09/11/2018

Ce dimanche, l’USI reprend le chemin du championnat après les quelques jours de trêve internationale. Les Rouge et Noir reçoivent les champions d’Europe en titre de Montpellier dans un choc des clubs historiques aux palmarès mirobolants. Un sommet !

 

Attention match à ne pas manquer à Delaune ce dimanche en fin d’après-midi (18 h). Car il s’agit d’une de ces confrontations dont chaque participant ressort en ayant tout donné. Un sommet de l’élite qui goûte peu le manque d’efforts et de sacrifices. Tant sur le parquet que dans les tribunes. Au cœur de ce mois de novembre, la température sera donc chaude pour départager les deux clubs historiques ayant remportés le plus grand nombre de titres de champions de France. Même si la balance penche pour les visiteurs quand il s’agit d’imaginer un favori.

« Montpellier est champion d’Europe en titre, on va jouer face à ce qui se fait de mieux au Monde » prévient Sébastien Quintallet, le coach maison. « Il va falloir hausser notre niveau de jeu d’autant qu’ils n’ont pas eu le résultat escompté en Ligue des Champions cette semaine. Et dans ces cas-là, on sait que cette équipe est très dangereuse en championnat. D’autant que cela fait quelques jours qu’ils enchaînent dans les différentes compétitions. Ils sont dans un bon rythme. » Dans un bon rythme mais peut-être que certains adversaires seront un peu fatigués. Sait-on jamais.

Dans tous les cas, côté Ivryens, la motivation est intacte. Sébastien Quintallet : « On a eu du temps pour travailler. Et on attend ce retour à la compétition pour tout donner. Il y a beaucoup d’envie. On n’a pas les points que l’on envisageait à ce moment de la compétition parce que l’on n’a pas été bons. On a besoin de points et d’exploits donc on va pouvoir se jauger. Chacun voudra briller mais c’est collectivement que l’on trouvera des solutions. »

Solidarité et gros travail défensif seront indispensables pour espérer perturber les hommes de Patrice Canayer qui, lors des deux derniers exercices, ont peiné à trouver des solutions dans le Val-de-Marne, s’inclinant même en 2016. « C’est tout de même une équipe très costaude » poursuit le technicien. « Il y a des joueurs de grande qualité, complets dans tous les registres, ils peuvent proposer différents types de défense mais aussi varier le jeu en attaque. Ils percutent, mettent de la vitesse. Il faudra répondre à ce défi physique pour exister. Être ensemble, regroupés, et avoir un peu de réussite en plus ! »