US IVRY HANDBALL

8e de Coupe de la Ligue / Pas de salade niçoise

19/10/2018

Ce samedi, l’USI bouclera le premier quart de sa saison avant la trêve internationale avec la réception de Nice pour le compte des 8e de finale de la Coupe de la Ligue. Battus l’année passée par l’équipe de Proligue en ouverture de compétition, les hommes de Sébastien Quintallet veulent prendre leur revanche et retrouver de la confiance.

 

Et si cette réception de Nice était un déclic ? Après une série de matchs sans succès, les Rouge et Noir abordent les 8e de finale de Coupe de la Ligue avec une ambition certaine. Celle de passer un tour supplémentaire évidemment, mais aussi et surtout de retrouver de la confiance dans leur jeu. Car jusque là, les Val-de-Marnais sont capables de proposer de bonnes séquences, mais peinent à le faire sur la durée. Face à une formation visiteuse de la division inférieure, l’opposition pourrait permettre de débloquer ce qui manque encore au collectif pour aller plus haut. « C’est un match important » glisse Vasja Furlan, le demi-centre maison. « Et ce sera une revanche pour nous car on avait perdu face à eux la saison dernière. On veut s’imposer et montrer que l’on est meilleurs. On est en première division, eux sont en seconde, et il faut que l’on fasse respecter la hiérarchie. On a perdu quelques matchs mais une victoire montrerait aussi que l’on travaille bien. »

Une grosse entrée en matière permettrait tout de suite de se mettre sur de bons rails afin de contrer l’actuel 12e de Proligue qui ne s’est toujours pas imposé en championnat, mais compte deux nuls face à Créteil et Grenoble et s’est incliné deux fois par un petit but. « On sait que ça ne sera pas facile car dans le sport dès que tu perds quelques matchs, le doute s’installe » enchaîne le maître à jouer. « Mais j’ai confiance dans cette équipe. On est capable de faire beaucoup mieux. Il faut que l’on se donne à 100 %. Quand tu fais ça, tu ne peux pas avoir de regrets, tu peux dormir tranquille. On a une bonne défense, il faut que l’on en profite. Si on y arrive, en montant bien les balles en contres, on doit pouvoir gagner ces matchs qui nous échappent. Il nous manque quelques buts faciles. »

Vainqueurs d’Aix lors du tour précédent, les hommes d’Edu Roura pourront compter sur Joan Amigo, leur actuel meilleur buteur (29 unités en championnat) sur la base gauche. Mais aussi sur leur portier Darius-Catalin Makaria (63 arrêts) ou encore sur leurs « vieux briscards », connaisseurs de l’élite, Tom Guillermin et Raphaël Tourraton.

Rendez-vous dès 18h pour jouer le 8e homme à Delaune !