US IVRY HANDBALL

J06LSL / Les efforts vont bientôt payer

10/10/2018

En déplacement à Saint-Raphaël pour le compte de la 6e journée de Lidl Starligue, les Ivryens se sont inclinés de seulement 3 longueurs (27-24) chez le 4e du dernier championnat.

 

Il y a des chiffres qui en disent long sur une performance. Celui choisi par le coach adjoint Benoît Peyrabout pour résumer le match de ses hommes est plus que parlant : 12. 12 c’est le nombre d’« immanquables », manqués donc, par les Val-de-Marnais au cours de leur opposition varoise. Tandis que le score final affiche un delta de 3 buts, il y a de quoi enrager. « Il faut essayer de retenir ce qui a été positif » indique néanmoins le technicien. « On a fait une grosse partie défensive, vraiment intéressante. Et puis on a eu des solutions de partout en attaque mais si on ne marque pas au final, on peut difficilement gagner face à ce genre d’équipe. »

L’entame de match des visiteurs était pourtant correcte avec un combat au près engagé. Walid Badi, Antonin Mohamed ou encore Benjamin Bataille s’illustraient (5-5 à la 15’ puis 8-7 à la 24’). Mais dans le sprint final du premier acte, les locaux allaient prendre les devants et creuser un écart significatif en s’appuyant en particulier sur Caucheteux et Krakowski (12-7 à la 30’).

En début de second acte, les Raphaëlois allaient repartir de plus belle alors que les Ivryens butaient, eux, sur Popescu (19 arrêts). La marque s’aggravait (18-9 à la 39’). « Là, on était un peu sirop » image Benoît Peyrabout. Mais les partenaires de Yosdany Rios ont progressivement réussi à se remettre sur de bons rails. Et ont effectué une belle remontée dans ce match. Enquillant les buts, les Rouge et Noir allaient revenir à -2. « On a même une balle de -1 » poursuit le technicien. « On n’arrive pas à revenir totalement à hauteur et c’est rageant car on a la possibilité de faire un bon match au final face à cette équipe. On a su jouer sans s’affoler alors qu’on était derrière, on a eu quelques arrêts, on n’a rien lâché. C’est sur ces valeurs que l’on doit s’appuyer pour gagner notre prochain match. »