US IVRY HANDBALL

CdL / Un premier succès à aller chercher !

07/09/2018

Après avoir repris le chemin de la compétition officielle face à Paris en championnat, mercredi, les Ivryens se déplacent à Vernon, ce samedi, pour le compte du premier tour de la Coupe de la Ligue.

 

Chaque saison, les envies sont élevées pour les Rouge et Noir quand la Coupe de la Ligue se présente. En effet, le trophée manque dans le palmarès maison et la compétition reste frappée du nom de René Richard, illustre pensionnaire de Delaune. C’est pourquoi, c’est avec ambiton que les hommes de Sébastien Quintallet vont se déplacer à Vernon pour tenter d’emporter leur premier succès de cet exercice et passer un tour. « Comme à chaque match, on a envie de gagner » assure Léo Martinez, le maître à jouer val-de-marnais. « Et sur cette sortie, on en a besoin pour la confiance mais aussi parce que c’est un match à élimination directe. S’imposer permettrait de valider le travail fait sur la préparation et de se mettre dans le bon tempo pour la semaine prochaine. On recevra Pontault et ce sera un des matchs les plus importants de la saison, déjà. »

En attendant cette confrontation « face à un adversaire direct au maintien », les Rouge et Noir se rendront donc sur le parquet des Normands qu’ils ont croisés lors du premier match de préparation estivale. « Ce sera une tout autre rencontre » enchaîne le demi-centre formé au club. « On était en tout début d’été, on se cherchait. Entre temps, je sais qu’ils ont mieux marché. Il commence à y avoir une alchimie entre eux, nous aussi on a travaillé. Ce seront aussi d’autres conditions puisqu’on avait joué aux Epinettes alors que là, ce sera chez eux, dans leur salle où il y a une grosse ambiance, un samedi soir. Ca va être serré. On ne doit vraiment pas les prendre à la légère. Ils sont denses physiquement, avec de bons gardiens. »

Battus sèchement par le PSG Handball (38-21), les Ivryens auront à cœur de montrer un visage encore plus conquérant face à leurs hôtes du week-end. « Il y avait beaucoup de déception après Paris. Notamment à titre personnel » s’explique Martinez. « Je me suis dit que l’on avait composé avec nos blessés et nos armes, mais aussi que l’on aurait pu faire mieux quand même. Moi j’ai perdu beaucoup de ballons par exemple. On se permettait de rêver à un succès, mais il aurait fallu être parfait. On ne l’a pas été. Après il ne faut pas se mettre la tête dans le seau, c’est Paris, le champion, et on aura d’autres combats. »

A commencer par ce premier tour face à Vernon, habitué de la Proligue, qui a la réputation de ne jamais rien lâcher.