US IVRY HANDBALL

Les Rouge et Noir sont dans le rythme

31/07/2018

Une semaine après la reprise, les Rouge et Noir sont dans le dur de leur préparation estivale. En ce début de semaine, le travail de fond est au programme, avec notamment de grosses séries sur le 800 m.

 

Traits tirés, cris de soulagements et satisfaction d’avoir réussi – ou presque – le programme du jour concocté par le coach Sébastien Quintallet, les Ivryens ont fait brûler, sous un soleil de plomb, la piste du stade Clerville en ce début de semaine. Au programme des séries de 800 m avec temps scratch à réaliser en fonction des tests VMA effectués la semaine dernière. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout le monde s’est arraché sur le tartan comme le détaille Sébastien Quintallet : « Le groupe s’engage à 100 %. C’est ce que l’on attend quand on démarre une nouvelle histoire en début de préparation. On sent beaucoup d’envie de travailler, de donner le meilleur. Il y a aussi de la vie à l’intérieur du groupe. On a fait une première semaine de travail intéressante. Sur ces 800 m, ça a été costaud, ils ont tous bien répondu. Comme depuis la semaine dernière. On travaille pour arriver au top à la reprise. »

Sacré « Machine » de la matinée par ses partenaires et grâce à ses performances (boucler chaque tour entre 2’28’’ et 2’35’’), le demi-centre Léo Martinez a bouclé les exercices avec détermination : « Ca a été super éprouvant. On devait courir en fonction de nos tests de la semaine dernière. Du coup on était au max de nos possibilités. Mais personne n’a triché aujourd’hui, on s’est tous bien donné car c’était vraiment dur. Ca fait du bien, une fois qu’on a fini. Je suis content j’ai atteint l’objectif et j’ai gagné la course (rires). On a un super groupe et les nouveaux s’intègrent bien, on mange tous les midis à la cantine de la ville ensemble donc on passe beaucoup de temps ensemble, ça permet de resserrer les liens. »

Des liens nouveaux pour Michal Kopco, le nouveau solide pivot slovaque maison : « Le début de préparation est vraiment rude mais c’est bien car c’est comme cela que l’on doit travailler pour évoluer dans l’actuelle meilleure ligue du monde. Je pense qu’on a un bon groupe – j’ai été parfaitement accueilli  par tout le monde - et un bon coach et que l’on peut faire de très bonnes choses ensemble comme pourquoi pas viser la première partie de tableau. On travaille bien à la muscu, sur le foncier comme ce matin, chacun a donné son meilleur. Dans tous les cas, ça a été mon cas. J’aime ça. Le plus dur pour moi sur ce début de saison, ce sont peut-être les cours de français (rires). Mais c’est important car ça me plait d’apprendre une nouvelle langue. Plus tu en connais, plus tu peux parler avec des gens différents ! »

Les partenaires de Mathieu Bataille vont poursuivre leur travail de fond jusqu’au premier match amical vendredi 10 août face à Vernon, aux Epinettes.