US IVRY HANDBALL

Les filles montent en N3 !

29/05/2018

L’équipe féminine fanion de l’US Ivry Handball a obtenu, ce week-end, sa montée officielle de prénationale en N3. Une très belle performance acquise grâce à la régularité du groupe tout au long de la saison.

 

La joie a été franche et belle ce samedi à Delaune au terme de la rencontre remportée par les Rouge et Noir sur le Club Sportif Monterelais (28-20). Et elle a été amplement méritée pour les partenaires de la capitaine Prescillia Mosta puisque cette victoire scellait tout simplement la montée en N3 du collectif. Un Graal poursuivi depuis quelques saisons et de longs mois de travail. « C’est vraiment une grande satisfaction » confirme Claude Pierquin, le coach. « Ça fait deux ans que l’on court après. On avait manqué ça d’un point la saison dernière, de deux celle d’avant. C’est vraiment un beau résultat pour nous. » Auteures de 17 victoires, 2 nuls et seulement 3 défaites, les Val-de-Marnaises ont réalisé un quasi sans-faute tout au long de la saison. « Nos défaites sont essentiellement dues aux blessures que l’on a eues. Mais on a su rester soudés et atteindre notre objectif de la montée. On a été très bien en défense – On a la 2e en général tout en sachant que le premier a bénéficié de quelques forfaits qui font directement 20-0) - et sur le jeu de transition. On doit encore s’améliorer en attaques placées mais c’est globalement très intéressant. On a encore un challenge à relever avec la Coupe de la Ligue qui va arriver ce week-end avec les quarts et demies éventuellement. On va jouer à Savigny contre l’entente Montigny/Voisins et ensuite peut-être un second match. »

Soudées et solidaires, les partenaires de Lola Martinez ont les moyens de faire un bel exploit avant d’envisager l’exercice suivant. Claude Pierquin : « On doit pouvoir viser la montée en N2 car c’est peut-être plus difficile de sortir de PréNat. Après pour la saion prochaine on ne va pas révolutionner l’équipe. On va conserver un noyau dur et avoir quelques recrutements en fonction des besoins, des arrêts et de l’implication nécessaire à ce niveau. Car on va passer à un entrainement supplémentaire par semaine et comme les filles doivent gérer leurs vies professionnelles ou leurs études à côté, ça n’est jamais évident. »

Avant tout cela une belle mise à l’honneur est prévue lors du match de jeudi des garçons ! L’occasion d’une belle fête collective.