US IVRY HANDBALL

J24LSL / Une occasion manquée

17/05/2018

Malgré de bonnes intentions et un jeu séduisant, l’USI a fini par lâcher du lest, mercredi soir, à Delaune face à Saint-Raphaël (25-31). Avec dans le même temps le nul de Saran contre Cesson-Rennes, le maintien demeure toutefois proche.

 

La quatrième défaite de rang a donné beaucoup de regrets aux Ivryens, au sortir de la 24e journée de Lidl Starligue, eux qui avaient pendant plus de 45’ trouvé la clé pour malmener Saint-Raphaël, avant de baisser de pied, en raison d’infériorités numériques à répétition dans le money-time (4 dans les 5 dernières minutes). « On aurait pu faire beaucoup mieux, on a pas su bien gérer la fin de match. Le maintien officiel n’est pas loin, mais on veut l’obtenir par un résultat positif » relevait à juste titre Walid Badi, auteur d’une partie intéressante (5/9 aux tirs). Après le non-match face à Tremblay, le public de Delaune s’inquiétait de la mise en bouche de ses protégés, brouillons dans un premier temps (0-3, 2’). Mais très vite, sous la houlette de Vasja Furlan, Ivry donnait le tempo pour offrir une attitude tranchante sur jeu placé, où le bras du Tunisien Hosni faisait mouche (7-7, 10’). Profitant des approximations du futur participant au Final Four de la Coupe EHF qui sera en Allemagne dès samedi, les Rouge et Noir confirmaient leur envol grâce à la rapidité de Walid Badi, qui confirmait par deux fois sur contre-attaque la domination des siens (9-7, 12’). Au regret dans la foulée de ne pas profiter de quatre minutes de supériorité numérique après la double sanction infligée à Hmam, l’USI se voyait même prendre un 3-0 sur cette période (11-11, 19’). Paradoxal, surtout que les Val-de-Marnais soutenaient parfaitement la comparaison face à Caucheteux et consorts (13-13, 27’). Ces derniers, à l’expérience, viraient à mi-parcours en tête (14-15, 30’).

Musclé et engagé, le duel ne manquait pas de souffle. Le SRVHB donnait le tempo, profitant la nervosité ambiante. Les locaux payaient alors un peu leur baisse de régime (15-18, 36e). Trois arrêts à six mètres de Gervelas montraient le chemin à suivre pour des Rouge et Noir qui, à l’abnégation, redistribuaient les cartes (20-21, 46’). Toutefois, la moindre baisse de régime était aussi vite sanctionnée par des Raphaëlois au ton juste, qui maintenaient leur cadence, et ce malgré les éclairs de Micke Brasseleur (22-26, 52e). Dans une fin de match serrée, où les Rouge et Noir finissaient à trois sur jeu placée, Saint-Raphaël tenait le cap et s’offrait la quatrième place du championnat tandis que les hôtes restaient à la 11e place. « On a bien joué dans l’ensemble, mais on a manqué d’efficacité à la finition. On a montré un meilleur visage que lors de notre dernier match à domicile. Maintenant il s’agit de tenter d’aller gagner à Dunkerque pour obtenir le maintien définitif » assurait Rastko Stefanovic.

Avec quatre points d’avance sur Saran, premier relégable, l’USI est presque sûre de renouveler son bail en Lidl Starligue.