US IVRY HANDBALL

J23LSL / Nantes a pris sa revanche

10/05/2018

Vainqueurs du « H » lors du match aller, les Rouge et Noir n’ont pas réédité leur performance à l’occasion de leur déplacement sur les terres ligériennes (31-22). Les Violets ont été un ton au dessus et ont justifié leur présence en demi-finale de Ligue des Champions.

 

Le résultat est amer pour les Ivryens mais il ne peut souffrir d’aucune contestation possible lors de cette 23e journée de Lidl Starligue. « Quand on se prend ce 11-0 à partir de la 10’, c’est entièrement notre faute. Cela fait basculer le match. On fait les mauvais choix, on perd des ballons et eux font ce qu’ils faut » analysait le capitaine et gardien maison François-Xavier Chapon. En déplacement dans l’Ouest, les hommes de Rastko Stefanovic avaient pourtant démarré du bon pied cette partie (3-3 à la 6'), donnant parfaitement la réplique à leurs hôtes. On voyait toute la base arrière prendre ses marques tels Micke Brasseleur, Benjamin Bataille ou encore Oussama Hosni. Et les visiteurs menaient même 5-6 à la 10’. Et puis ce fameux trou noir qui faisait basculer la première période et a fortiori le match au regard du nombre de buts inscrits. 15’ plus tard donc, les partenaires de Kiril Lazarov (5 buts) avaient les rênes bien en mains. Et allaient poursuivre jusqu’à la pause (19-10 à la 30’). « On avait bien commencé pourtant » regrettait Chapon. « On avait tous envie de bien jouer ici et si on devait perdre, au moins que ça soit avec les honneurs. »

À la reprise du second acte, l’affaire était donc mal engagée, pourtant avec un peu plus d’intensité, les Val-de-Marnais allaient réussir à infliger un 0-5 qui donnait un peu d’espoir (20-15 à la 37’) notamment grâce à Yosdany Rios (4 buts). Les hommes de Thierry Anti, soucieux de conserver leur 3e place allaient faire le dos rond et progressivement relancer la machine. Matulic et Nyokas s’illustraient alors pour les hôtes. Et progressivement, Nantes reprenait le large sans pouvoir être rattrapé. « Il n’y a pas grand chose à dire après un match comme celui-là, on est passé à côté » concluait le capitaine ivryen.