US IVRY HANDBALL

J22LSL / Défaite frustrante face à Tremblay

02/05/2018

Hôtesse de son dernier derby de la saison à l’occasion de la venue du TFHB, l’USI s’est inclinée dans un match qu’elle n’aura pas su saisir (24-29). Un coup pour rien rageant puisqu’il y avait clairement la place.

 

L’occasion était belle de se mettre définitivement à l’abri pour la saison prochaine… il faudra en attraper une autre ! Même si ce revers n’a rien d’alarmant en soi. Pourtant, les partenaires du capitaine François-Xavier Chapon avaient la place d’aller chercher les 2 points de la gagne dans cette confrontation. D’ailleurs d’entrée, ils prenaient le dessus en mettant de l’engagement et en étant précis à la finition. La marque le transcrivait clairement grâce notamment à Oussama Hosni qui démarrait fort avec deux unités (5-3 à la 8’). Par la suite, les affaires se gâtaient un peu. Et les visiteurs reprenaient du poil de la bête. Sur des contres notamment mais aussi et surtout grâce à un gros Patrice Annonay (20 arrêts) dans les cages adverses qui faisait douter les shooteurs maison (8-8 à la 16’). Dans la seconde partie de mi-temps, les visiteurs de Samuel Honrubia (5 buts) prenaient même l’avantage au point de virer en tête à la pause (16-13 à la 30’). « On a bien commencé le match » souligne Rastko Stefanovic, le coach. « Et on a même eu une balle de +3 que l’on a mal gérée. Ensuite, ils sont revenus et sont passés devant. On a couru après le score. Défensivement et offensivement, on a été catastrophique. On a failli dans les duels avec le gardien en ratant beaucoup d’immanquables. »

En début de second acte, en effet, les locaux peinent à trouver le chemin des filets tandis que leurs adversaires sont plus en réussite. Le score enfle alors et malgré l’abattage de Micke Brasseleur (12 unités), Tremblay prend le large. En s’appuyant sur un Rémy Gervelas déterminé dans les cages (8 arrêts) et quelques éclairs individuels, les Rouge et Noir ne baissent pourtant pas les bras. Et vont se battre jusqu’au bout pour revenir dans le match (18-23 à la 45’). La fin de partie restera malheureusement à sens unique et Ivry s’incline (24-29). « Il a manqué beaucoup de choses ce soir », analyse Micke Brasseleur. « On n’a pas été en place en défense et en attaque, on n’a pas réussi à bien faire circuler la balle, eux ont réussi beaucoup de choses en bras levés. Ce résultat m’embête vraiment car, forcément, face à mon club formateur, alors que je vais quitter Ivry à la fin de saison, j’avais envie d’aller chercher une victoire. On a vu la différence entre une équipe qui jouait plus sa peau que l’autre. Nous on était peut-être un peu plus confortable alors que l’on n’est pas mathématiquement sauvés. Il va falloir aller chercher une autre victoire rapidement ! »