US IVRY HANDBALL

J18LSL / Le derby pour Ivry !

21/03/2018

Victoire très précieuse (24-28) ce mercredi des Rouge et Noir sur le parquet de Massy à l’occasion de la 18e journée de Lidl Starligue. Les hommes de Rastko Stefanovic prennent 6 longueurs d’avance sur la zone rouge et peuvent envisager le maintien avec entrain.

 

La soirée promettait d’être haute en couleurs, elle l’a été puisque les deux équipes jouaient gros. Et dans cette guerre des nerfs, ce sont les Ivryens qui ont pris le meilleur (24-28). Sous pression car ils étaient tout de même favoris de cette opposition les pensionnaires de Delaune ont assumé leur statut. L’entame était pour eux d’ailleurs puisque dans le sillage de Rémy Gervelas dans les cages, Micke Brasseleur, Mahamadou Keita mais aussi Vasja Furlan et Morten Vium scoraient et portaient le score à 1-4 à la 5’. Les locaux ne pouvaient en rester là et se relançaient (6-6 à la 15’). Démarrait alors une belle empoignade jusqu’à la mi-temps avec un léger avantage pour les hôtes (12-10 à la 30’).

A la reprise, les Ivryens défendaient fort mais peinaient à trouver le chemin des filets. L’égalisation se faisait tout de même à la 36’ (12-12). De nouveau, les deux équipes allaient se rendre coup pour coup pendant près de 10’. François-Xavier Chapon brillait dans les cages (15 arrêts) et sur le front de l’attaque Morten Vium (7 unités), Vasja Furlan (5 buts) Micke Brasseleur (6 unités) s’illustraient. A l’approche du dernier quart d’heure les Val-de-Marnais accéléraient et prenaient petit à petit le large (20-23 à la 55’). Sérieux et appliqués, les visiteurs tenaient jusqu’au bout et l’emportaient de manière méritée. « On est vraiment très content ce soir » souriait François-Xavier Chapon, parfait capitaine dans cette partie. « On met Massy à 6 longueurs, voire un peu plus puisqu’on a le goal-average particulier. Si on arrive à s’imposer face à Saran lors de la 20e journée, on sera quasi sûrs de se maintenir. Sur le match, les deux équipes ont plutôt bien défendu et cela se joue sur 2 ou 3 ballons car il y a eu pas mal de pertes de balle. On n’a pas douté quand on est passé devant dans le final. Ce qui est bien, c’est qu’on arrive à enchaîner deux victoires de suite, ce qui n’était pas arrivé depuis octobre. »