US IVRY HANDBALL

J17LSL / Ivry terrasse Chambéry

07/03/2018

Ce mercredi, les Rouge et Noir, au terme d’un match de feu, ont empoché 2 précieux points en s’imposant avec autorité face à Chambéry (24-22). Ils reprennent un peu d’air par rapport à la zone rouge.

 

La nuit et le jour. En une semaine, les Rouge et Noir sont sortis des ténèbres d’une rencontre ratée face à Cesson à un succès brillant et probant face à Chambéry. Comment ? En mettant un engagement de tous les instants et forts d’une densité physique retrouvée et d’une envie de combat supérieure en bonifiant les nombreux ballons gagnés ou récupérés. Ainsi les visiteurs, étouffés, n’ont jamais rien pu faire. Et cela commença d’entrée avec un 4-0 infligé par l’attaque locale, avec notamment 3 buts de Yosdany Rios, bien chaud tout au long de la soirée. A ses côtés, Morten Vium (8 buts au total) donnait aussi le tempo. Les Savoyards prenaient bien vite un temps-mort et on se disait que la partie démarrait idéalement. Les visiteurs revenaient un peu (4-2 à la 7’) avant de voir la furia maison reprendre avec un Rémy Gervelas brulant dans les cages (14 arrêts). Le tableau d’affichage s’affolait donc (10-4 à la 13’) car le CSH se heurtait à un mur tandis que les contres étaient parfaitement gérés par les hôtes. Micke Brasseleur faisait parler son bras, Vasja Furlan distillait les bons ballons et l’affaire se déroulait parfaitement jusqu’à la mi-temps (17-11). « On était un peu touché moralement après notre défaite face à Cesson » constatait Youssef Ben Ali après la partie. « Mais on a montré que l’on avait du caractère et que le collectif était très costaud. On a beaucoup parlé cette semaine pour arriver fort. On s’est battu dès les premières minutes de cette rencontre. On a montré nos qualités. »

Dans le second acte, les intentions furent tout aussi puissantes. Et les conséquences les mêmes. Les hommes de Rastko Stefanovic continuèrent à aller chercher tous les ballons possibles en mettant la pression sur leurs visiteurs. Et Chambéry ne trouva pas beaucoup de solutions. Melic (6 buts) ou encore Meyer (5 arrêts) tentaient bien de maintenir les leurs à flot mais Ivry restait bien devant (21-16 à la 41’). Dans le dernier quart de partie, les locaux baissaient un tout petit peu de régime mais faisaient le nécessaire pour ne pas se faire reprendre, même quand 2 rouges (Gervelas et Ben Ali) tombaient sévèrement. Le reste de l’équipe prenant le relai. Victoire limpide (24-22 à la 60’). Le portier, Rémy Gervelas se réjouissait de la performance : « Mardi soir, on a tous regardé le match du PSG, et la première chose qu’on s’est dit à la collation, c’est qu’on ne devait pas jouer comme eux. Ne pas faire un non-match. On ne pouvait pas se permettra ça. Il fallait qu’on mette la tête, qu’on ait les dents qui raillent le parquet. On la fait. On a montré ce qu’on pouvait faire. Ça a été un cocktail explosif. On a réussi à faire la différence. J’espère bien qu’il y aura d’autres fruits de ce type. On est entré en conquérants et il faut que l’on reproduise ça. On a mis de l’envie, le public aussi, c’était Ivry comme on aime. Cette victoire donne la dalle ! »

Prochain dîner collectif dans 15 jours à Massy.