US IVRY HANDBALL

J15LSL / Montpellier était plus fort

22/02/2018

En lice lors de la 15e journée de Lidl Starligue à Montpellier, l’US Ivry s’est inclinée face aux actuels leaders du championnat (36-22), non sans avoir proposé des choses plus qu’intéressantes malgré ce que laisse présager le score. De bon augure pour les 3 prochaines rencontres : Cesson, Chambéry et Massy.

 

Evidemment, il y a ce score clairement à l’avantage de Montpellier à la fin des 60’. Evidemment, espérer gagner sur le parquet des actuels leaders de l’élite, invaincus depuis le début du championnat, était un doux rêve caressé avec ambition par les Rouge et Noir. Et il n’est pas arrivé. Mais tout de même, il y a eu, au regard des circonstances, notamment le peu de rotations, quelques superbes éclairs de la part des Val-de-Marnais ce mercredi soir sur le parquet de Bougnol. Et surtout un début de match vraiment très intéressant. Car, tout de suite concernés par la partie, les partenaires de Léo Martinez, encore 6 précieux buts à son actif, ont joué crânement leur chance, collant aux basques de leurs hôtes (4-4 à la 10’ puis 9-8 à la 17’). On voyait le demi-centre donc, mais aussi Yosdany Rios ou encore Mathieu Bataille et Mahamadou Keita mais aussi Morten Vium, Walid Badi et Micke Brasseuleur. Bref, le 7 actuel brillait et multipliait les points chauds et les possibilités. Si bien que les locaux en perdaient un peu leur latin. A moins de 5’ de la pause, les visiteurs étaient bel et bien là (13-12 à la 25’) ! Mais dans le money-time de ce premier acte, le MHB poussait fort et allait s’offrir un gros temps fort et passer largement devant (18-13 à la 30’). « C’est dur parce que l’on démarre vraiment bien ce match. On fait plus que tenir face à cette équipe » analysait à chaud le coach Rastko Stefanovic. « Mais on perd 2/3 ballons juste avant la pause. Et ils en ont profités. Après quand tu es à -5 à la pause face à Montpellier, ça devient très compliqué. Et comme on prend encore +3 à la reprise… » Cela corse sévèrement les affaires. Mais il faut reconnaître que sur le parquet, les coéquipiers de Mahamadou Keïta (5 buts) n’ont jamais baissé les bras. Mais patiemment, ici avec un enchaînement de 2 buts de rang, là avec un autre de 3, les partenaires de l’incontournable Michaël Guigou (4 unités) prenaient le large. Pour s’imposer avec autorité (36-22). « Ce match nous a permis de travailler pour nos 3 prochains rendez-vous notamment » positive le technicien maison. « On a été compact en défense et on a su faire de bonnes choses en attaque. C’est bien. Et l’on a mis beaucoup d’investissement individuel. Les garçons ont mis un bel engagement. C’est ce que je retiens aussi. Après, c’est certain qu’à un moment, avec seulement 2 arrières, Micke Brasseleur et Yosdany Rios, c’est moins simple. On n’avait pas de rotations alors qu’eux en ont fait beaucoup. »

Avec un tel état d’esprit, le verre à moitié plein devrait continuer de se remplir dans les semaines à venir.