US IVRY HANDBALL

J14LSL / Le courage n’aura pas suffit

14/02/2018

Comptant pas mal d’absents (Ruiz, Furlan, Hosni, etc), l’US Ivry Handball a livré un match plein de bravoure face à Toulouse à l’occasion de cette 14e journée de Lidl Starligue. Mais les visiteurs, plus compacts et frais, n’ont pas laissé passer leur chance (28-32).

 

Déception légitime pour les Rouge et Noir, ce mercredi, au sortir de cette confrontation face au Fenix. Car au terme des 60’, on ne pouvait que se dire qu’il y avait quand même la place de tourmenter un peu plus encore les visiteurs. Rastko Stefanovic esquisse : « Toulouse était en effet prenable ce soir, mais ça a tout de même été la meilleure équipe sur le terrain, ils méritent donc leur victoire. Nous on a eu des hauts et des bas, on a trop couru après le score. » Pas en début de match dans tous les cas puisque les partenaires de Morten Vium (6 buts), prenaient vite les devants. Menant 3-1, ils avaient même une balle pour porter la marque à +3. Malheureusement, ils n’en profitaient pas et les hommes de Philippe Gardent qui n’en demandaient pas tant inversaient la tendance pour prendre le leadership (4-5 à la 9’). La suite de la mi-temps allait voir les deux camps se rendre coup pour coup. Mathieu Bataille (5 unités) s’illustrait pour les locaux tandis qu’on voyait Ilic (7 unités) ou encore Sole Sala (6 réalisations) pour les Toulousains (12-13 à la 26’). Juste avant la pause, les pensionnaires de Delaune cédaient un peu de terrain (12-16 à la 30’). Brillant à la mène et buteur à 3 reprises, Léo Martinez vise juste : « Ce soir, on a manqué les balles importantes. On n’a pas été capables de les mettre au fond. Comme au tout début quand on a la possibilité de passer à 4-1. Même ensuite quand on n’a pas été loin de revenir, on se précipite un peu. Peut-être que c’est dû à la lucidité, au manque de rotation, mais on ne doit pas se cacher derrière ça. Car je suis persuadé que l’on aurait pu faire mieux encore. »

Dans le second acte, Toulouse repartait le plus fort (16-24 à la 42’) mais pour autant les joueurs des bords de Marne n’allaient pas baisser la tête. Se regroupant un peu plus en défense, réussissant quelques interceptions, les coéquipiers de Walid Badi, de nouveau intéressant dans l’énergie et la détermination, revenaient (21-25 à la 48’). Le sprint final allait donc être tendu. Les Rouge et Noir poussaient encore et toujours mais en face Perisic sortait quelques ballons et Pettersson and co trouvaient des failles. A 5’ de la fin, il n’y avait plus que 3 longueurs d’écart (26-29). Les visiteurs ne craquaient pourtant pas. Rageant mais logique. « En fin de match, on est revenu mais on savait que ça serait dur d’aller au bout » constatait le demi-centre maison. « Il faut qu’on continue d’y croire même si on a des absents. On arrivera à prendre des points avec les joueurs qui sont valides si on joue chaque ballon à fond. » Rastko Stefanovic de conclure : « Je ne peux rien reprocher aux joueurs sur l’envie. Il y a eu beaucoup de solidarité mais on a aussi perdu des ballons et manqué des tirs à 6m. C’est dommage. »

Prochain rendez-vous pour les protégés du président Lequeux la semaine prochaine à Montpellier pour la 15e journée.