US IVRY HANDBALL

Sébastien Quintallet arrivera cet été

19/01/2018

Demi-centre réputé du paysage handballistique français pendant de longues années, de Dijon à Créteil, en passant par Vernon et Pontault, avec aussi un petit saut à Modène en Italie, l’actuel technicien de Pontault (4e de Proligue), Sébastien Quintallet, sera le nouvel entraineur des Rouge et Noir à partir de l’été prochain.

 

Joueur combatif et intelligent, vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2003, aujourd’hui entraineur de l’équipe de Pontault qui connait depuis son arrivée une forte progression, Sébastien Quintallet (40 ans) vient de parapher un contrat de 3 saisons avec l’US Ivry Handball pour prendre place sur le banc maison à partir de l’été 2018.

Un choix qui s’inscrit dans la politique voulue depuis quelques années par le club, comme le détaille François Lequeux, le président : « Le club d’Ivry est attaché au fait de pouvoir donner sa chance à des joueurs mais aussi à des entraineurs. Ainsi nous sommes très fiers d’avoir accompagné Rastko pour son début de carrière. Pour la suite, nous faisons le choix de donner cette opportunité à un autre coach prometteur, qui a de bons résultats avec Pontault. C’est quelqu’un qui est proche de nos valeurs et capable de transcender les talents d’un collectif. On souhaite écrire de nouvelles belles pages de l’USI avec lui, même si pour l’heure nous n’en sommes pas à nous projeter sur la saison prochaine. Sébastien a une saison à terminer de son côté, nous aussi. Nous pouvons faire un beau parcours en Coupe de France cette saison, et aussi progresser en championnat.»

Une position partagée par le futur coach qui, s’il se réjouit de rejoindre les rangs val-de-marnais, sait qu’il faut d’abord penser au présent : « Je suis évidemment très content de rejoindre Ivry car c’est un club historique du championnat de France. Le deuxième plus titré, ce n’est pas rien. Et cela va être un très beau défi à relever pour moi. Mais pour l’heure, les deux équipes ont encore une demi-saison à effectuer afin de terminer le plus haut possible et c’est sur cela que l’on doit se concentrer. » Les voisins sont en effet bien placés pour tenter de monter dans l’élite tandis que, comme le rappelait François Lequeux, l’USI a aussi de sérieuses occasions de s’illustrer.