US IVRY HANDBALL

JO 2024 : L’USI HB soutient l’éventualité d’une Arena 2 Bercy dans le Val de Marne.

24/11/2017

Dans le cadre des JO 2024, le projet d’Arena 2 Bercy, initialement envisagé aux cotés de l’AccorHotels Arena, semble devoir se trouver un nouveau point de chute. Le territoire du Val de Marne a été proposé par le sénateur Laurent LAFON. L’US IVRY HANDBALL accueille avec un grand enthousiasme cette éventualité, d’autant plus que le site d’Ivry Confluence ferait partie des options.

 

Club emblématique et historique du territoire, fêtant sa 70ème année d’existence cette saison, l’US IVRY HANDBALL adhère à 200% à cette proposition de se tourner vers le territoire du Val de Marne, qui n’a été retenu pour le moment pour aucun site olympique.

Le rééquilibrage dans la répartition des sites des JO 2024 est évidemment un argument fort partagé par le mouvement sportif Val de Marnais. Quant aux objectifs d’occupation sur le long terme, le site d’Ivry Confluence promet une exploitation optimale de cette future belle salle avant et après les JO. La ville d’Ivry sur Seine accueillant déjà un grand Club de sport : celui de l’US IVRY HANDBALL. Déjà pourvu d’un Metro et d’un RER, les projets d’extension des transports en commun autour de la ville sont également un atout supplémentaire.

Le choix d’un site dans notre environnement s’inscrirait ainsi dans le développement du Club, acteur social porteur d’une politique de sport pour tous !

L’implantation en bord de Seine, de l’autre coté du périphérique, prend tout son sens au regard de l’ampleur du mouvement sportif du territoire et des besoins de ce dernier.

L’US IVRY HANDBALL, soutient avec ardeur cette éventualité et est prête à s’inscrire dans un projet plus global d’avenir pour cette infrastructure. La question d’héritage est essentielle dans le choix des lieux d’implantation. Quoi de mieux que le Val de Marne et le site d’Ivry Confluence pour faire vivre sur le long terme ce beau projet !

 

L’US IVRY HANDBALL appelle tout le mouvement sportif à soutenir cette opportunité.

 « Nous aussi nous avons le droit d’être de la fête ! »