US IVRY HANDBALL

J04LSL / Le derby pour Ivry !

04/10/2017

La rage au ventre et du talent plein les mains, les Rouge et Noir sont allés chercher un précieux succès sur le parquet de Tremblay lors de cette 4e journée de Lidl Starligue. D’un but (26-27), les hommes de Rastko Stefanovic ont pris le meilleur et se replacent au milieu de tableau.

 

Étonnamment, ce mercredi, la plus belle action du match a eu lieu hors du temps réglementaire. Et n’était, forcément, pas très académique. Une joie franche et totale, ça ne rentre pas dans un cadre, puisque c’est de cela dont il s’agit ! Des sauts dans tous les sens, des embrassades, des accolades et une communion totale, voilà ce que la victoire a amené dans les rangs ivryens. Et cela a fait du bien de voir cette équipe unie et volontaire, récompensée de ses efforts. Car, tout au long des 60’, les Val-de-Marnais ont plus voulu que leurs adversaires ce succès. L’entame, pourtant, était pour les locaux qui pouvaient compter sur un Samuel Honrubia (10 buts) déjà bien à l’heure ou encore sur les gauchers Sadoveac et Tomas (7-4 à la 13’). Un peu décrochés, les visiteurs faisaient le dos rond et progressivement allaient revenir dans la rencontre grâce notamment à Yosdany Rios, Vasja Furlan et Youssef Ben Ali (9-9 à la 23’). Bien en défense avec un bon François-Xavier Chapon dans les cages (12 arrêts), l’USI rejoignait les vestiaires sur un score de parité, mais avec un petit ascendant psychologique (12-12 à la 30’). « Ce soir, on a fait preuve d’une force collective extraordinaire » glisse Benjamin Bataille, de retour après une petite entorse à la cheville et qui a apporté de la fraicheur, notamment pour protéger le but. « En défense, tout le monde a mis tout ce qu’il avait sur le terrain. Il y a eu beaucoup de solidarité et d’entraide. Ce qu’il faut vraiment retenir, c’est que chaque mec qui a mis le pied sur le terrain a apporté à l’équipe. Et puis en attaque, on a eu un Micke Brasseleur stratosphérique. Rien ne pouvait l’arrêter. C’est une belle victoire collective et aussi celle d’un club qui travaille beaucoup pour nous mettre dans les meilleures conditions. »

Et il faut dire que dans le second acte, dans le sillage du longiligne arrière droit donc, les hommes de Rastko Stefanovic ont proposé une belle partition. Se jetant sur chaque ballon qui traîne, s’encourageant en cas de tir raté et puis il faut le dire aussi en réalisant quelques coups bien sentis. Micke Brasseleur, avec 9 unités, a sorti toute sa gamme de shoots, mis une pression folle sur la défense adverse et comme il portait souvent le danger, il permettait aussi aux autres de s’exprimer. On voyait César Castro marquer un but important à son tour, Mathieu Bataille ferrailler ferme, Vasja Furlan distribuait. Youssef Ben Ali assurait aux penalties. Bref. Jusqu’au bout l’édifice tenait dans un match ou le TFHB rendait aussi les coups. Mais pas le dernier…  « Gagner un match serré qui se joue dans le money-time, c’est vraiment bien » se réjouit le capitaine François-Xavier Chapon. « Car quand tu te bats jusqu’au bout pour t’incliner d’un but, c’est vraiment dur. On enchaîne un second succès après avoir battu Saran, c’est vraiment positif. Et surtout, on progresse dans le jeu. On nous était un peu tombé dessus après notre défaite face à Aix mais on avait eu pas mal de blessés. Là, je le redis, tout le monde a apporté et surtout on y a cru tout le match. » Benjamin Bataille de conclure, ambitieux : « Ce soir, on prouve qu’on a notre place en première division, mais ça ne doit être qu’un début. Il faut que l’on enchaîne déjà la semaine prochaine face à Massy. En attendant, on ne va pas bouder ce succès. »

Rendez-vous est donc pris pour la semaine prochaine à Delaune !