US IVRY HANDBALL

Youssef Ben Ali : « Je devais honorer les couleurs de l’USI »

04/09/2017

Acteurs marquants du week-end, Youssef Ben Ali, Rastko Stefanovic, Denis Lathoud mais aussi Thierry Tayan livrent leurs sentiments après cette 41e édition du Marrane.

 

Rastko Stefanovic (entraineur d’Ivry) :

On a fait deux très bons matchs de préparation. On a essayé tout le monde. Il y a beaucoup de choses positives comme la défense par exemple. L’attaque est de mieux en mieux. La montée de balle et le repli sont bien aussi. Il y a beaucoup d’éléments positifs. Après il faut continuer à travailler et être prêts pour les matchs officiels. On n’a même pas joué au complet. On progresse petit à petit. Les recrues s’adaptent bien. Youssef est un joueur de très haut niveau. Yosdany a apporté du plus aussi à l’équipe. C’est bien.

 

Youssef Ben Ali (pivot d’Ivry, en photo) :

Il y avait beaucoup d’ambiance pour ce Marrane et ça n’a pas été forcément facile pour moi de me retrouver face à mon ancien club. Mais je suis pro et je devais honorer les couleurs de l’USI. J’ai essayé de donner le meilleur. Maintenant, il nous reste encore beaucoup de travail pour être prêts. On a des petites erreurs que l’on doit corriger. On n’a encore rien fait cette saison et on va se lancer des défis par rapport à nos objectifs.

 

Denis Lathoud (entraineur de Tunis) :

On a été plutôt constants par rapport à ce que l’on avait produit auparavant. On progresse. Donc pour un entraineur, c’est quelque chose de satisfaisant. Evidemment tout n’est pas parfait mais il y a eu des choses intéressantes. On a tenu Ivry jusqu’au bout. Le score n’est pas important. Ce qui importe c’est la manière et ce que l’on a produit. Je suis satisfait d’autant qu’on avait des blessés. Ça a été une belle première dans ce Marrane et j’espère que ça ne sera pas la dernière. On a fait bonne figure, on a bien représenté la Tunisie et montré qu’il progressait.

 

Thierry Tayan (entraineur des -18 ans d’Ivry) :

Commencer par des victoires, c’est vraiment très intéressant pour un début de saison. On monte en puissance. Cela fait 3 semaines que l’on a repris avec un groupe qui a été renouvelé à 90 % et qui est très jeune. Donc quand on fait ce genre de tournoi et que l’on gagne, c’est satisfaisant d’autant que l’on n’aurait pas forcément parié sur nous en début de week-end. C’est une belle rentrée. Physiquement, c’était plus costaud que nous sur la finale notamment. Mais progressivement, il y a une vraie culture de la gagne et de la formation qui s’installent. On veut conserver notre niveau et même l’augmenter encore.