US IVRY HANDBALL

J26LSL / Un beau dernier baroud

08/06/2017

En déplacement à Saint-Raphaël pour le compte de cette dernière journée de championnat, les Ivryens se sont inclinés face à plus forts qu’eux (27-21). Mais veulent garder le positif acquis lors de cet exercice.

 

Comme la semaine dernière, il y a eu de l’émotion lors de cette 26e journée de championnat. Car s’il y a 6 jours, il s’agissait des adieux à Delaune, cette fois, sur le parquet de Saint-Raphaël, c’était bel et bien le dernier combat de cette équipe version 2016-2017 qui aura donné beaucoup de plaisir à ses supporters.

Au contact tout le début de rencontre malgré quelques poussées des Varois (7-6 à la 16’), les hommes de Rastko Stefanovic ont ensuite perdu un peu de terrain dans la seconde partie de mi-temps, malgré l’abattage de Benjamin Bataille (5 réalisations au total) ou encore Mahamadou Keita (4 buts en tout). Si bien qu’à la pause, les visiteurs accusaient 5 longueurs de retard (17-12)

En début de second acte, les Rouge et Noir se donnaient les moyens de revenir et mettaient beaucoup de pression sur leurs hôtes. Et grignotaient ainsi leur retard (20-18 à la 47’). Malheureusement, 2x2’ sévères plus tard, les Val-de-Marnais pouvaient oublier la victoire. Car le 4e du championnat, poussé par son public, profitait de cette supériorité pour reprendre le large. Et ne jamais plus être mis en danger. Dommage car les hommes de Rastko Stefanovic avaient proposé de très bonnes choses lors de cette seconde période.

« On a fait une bonne première mi-temps en restant longtemps au contact » détaille Benjamin Bataille, très en forme ce soir. « Et si on est derrière à la mi-temps, on revient bien par la suite. Après à 20-18, on a la balle pour revenir à -1 mais Vasja prend passage en force et ensuite il y a exclusion 2’ pour contestation. Derrière, on prend un autre 2’. Et là Saint-Raphaël en profite. On fait tout de même un bon match mais ce n’est pas le 4e du championnat pour rien. Ils sont grands et costauds, partout. Mais on n’a pas trop déjoué, on a fait ce que l’on fait depuis le début de saison, en étant collectif, en proposant des choses. Ça a été un match particulier car il faisait vraiment chaud dans la salle. Ensuite, on est content de cette fin de saison, on a proposé des bonnes choses depuis septembre, on a de belles victoires contre des grosses équipes, on a progressé dans le jeu et obtenu le maintien assez tôt. Je pense qu’on aurait tous signé pour ça quand on a démarré la compétition. On a passé un cap. Maintenant, on va continuer à travailler pour stabiliser l’équipe et avec les années continuer à la faire progresser. Dans les vestiaires, il y a eu de l’émotion avec ceux qui partent mais ce que l’on retient c’est que chacun a apporté, on est devenu plus que des partenaires sur le terrain. »