US IVRY HANDBALL

6 matchs pour finir plus haut !

07/04/2017

Les Rouge et Noir vont aborder le dernier quart de leur saison la semaine prochaine. D’ici début juin, 6 matchs sont prévus. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les hommes de Rastko Stefanovic peuvent avoir de l’ambition et tenter de finir dans la première moitié de tableau. Tour d’horizon.

 

Nantes à Delaune

Parmi les 4 Top 7 que les  Rouge et Noir vont affronter, le « H » s’annonce comme LE morceau de choix des prochaines semaines. Le 2e du classement général a en effet perdu peu de matchs cette saison mais sera peut-être un peu plus friable en milieu de semaine prochaine. Sortis de la Ligue des Champions par Paris après deux matchs intenses, battu lors de la dernière journée par Nîmes, les hommes de Thierry Anti disputent le Final Four de la Coupe de la Ligue ce week-end. Avec potentiellement 2 matchs en 2 jours, ils pourraient bien arriver fatigués à Delaune. Auteurs d’un beau nul à l’aller, les Val-de-Marnais peuvent y croire s’ils jouent collectivement.

 

Aix à l’extérieur

Actuellement 6e de Lidl Starligue, les Provençaux ont connu quelques désillusions à domicile depuis le début de saison comme face à Saran, Dunkerque ou Chambéry mais ont aussi su y faire de bons coups contre Saint-Raphaëm ou Toulouse. En lice pour obtenir le meilleur classement de leur histoire dans l’élite, les hommes de Jérôme Fernandez sont capables de tout. Ce sera forcément un déplacement difficile, notamment parce que l’aller avait été à l’avantage du PAUC.

 

Nîmes à Delaune

Auteurs d’un très gros coup d’éclat face à Nantes lors de la 20e journée, les Gardois ont consolidé leur place dans la première partie de tableau (7e avec 20 points). Et peut-être fait s’envoler le suspens quand au nom du prochain champion. Pour autant, ils ne sont pas imprenables. En tout début de saison, les partenaires de François-Xavier Chapon s’étaient inclinés de deux petites longueurs (29-27) dans le Gard. À domicile, les chances seront réelles pour les locaux qui devront faire de cette venue une priorité, avec comme possibilité, celle de revenir sur ces adversaires directs au classement.

 

Dunkerque à l’extérieur

Attention match clef de la fin de saison. Lors de ce déplacement chez les Nordistes, les Franciliens ont l’opportunité de réussir un coup hors de leurs bases face à cet adversaire de leur calibre. Les hommes de Patrick Cazal réussissent une bien meilleure seconde partie de saison et pourraient reprendre confiance après la Coupe de la Ligue, en cas de belles prestations. Toujours est-il que leurs prestations ne sont pas linéaires. Largement battus à l’aller, les Dunkerquois comptent actuellement le même nombre de points que les Ivryens.

 

Toulouse à domicile

Vainqueurs d’un rien à domicile lors de l’aller, les Haut-Garonnais savent que ce déplacement en terres hostiles ne sera pas aisé. Et cette venue sera très sérieusement préparée par les hommes de Rastko Stefanovic. C’est une vraie occasion de prendre des points et de grimper au classement face à un adversaire direct qui pointe, pour l’heure, un rang devant, avec un petit point de mieux.

 

Saint-Raphaël à l’extérieur

Selon le classement au moment de ce match, cette venue d’Ivry, sur le parquet varois pourrait être décisive pour les hommes de Joël Da Silva. Sûrs qu’ils seront donc à fond face à une équipe de 2e partie de tableau. Mais il y aura forcément quelque chose à tenter et surtout l’équité sportive à faire respecter. Mais l’avantage du terrain et le contexte devraient faire du SRVHB le favori.

 

La fin d’exercice est donc loin d’être facile pour l’USI. Arracher encore quelque chose face à Nantes, en livrant un gros match, permettrait de bien amorcer ce dernier quart. Ensuite, sûr que le déplacement à Aix n’aura rien de simple mais c’est une équipe dans les cordes des Rouge et Noir. Surtout c’est peut-être la succession Nîmes – Dunkerque – Toulouse qui pourrait être la plus rémunératrice. Un succès face aux Crocos donnerait confiance pour le déplacement à Dunkerque puis la venue de Toulouse. C’est peut-être là que le capital pourrait s’enrichir. A Saint-Raphaël, gros bras de l’élite, rien n’est jamais simple. Mais pourquoi pas ? Au total, les Ivryens peuvent bien prendre entre 4 et 7 ou 8 points d’ici la fin d’exercice et raisonnablement gagner une ou deux places au classement.