US IVRY HANDBALL

J07LSL / Le champion était plus fort

09/11/2016

Opposés aux champions de France en titre, à Coubertin, ce mercredi, les Ivryens se sont durement inclinés face à leurs hôtes (40-26). Pourtant, quelques éléments devraient servir pour la suite.

 

Dominateurs sur la scène nationale depuis le début de saison, les Parisiens n’ont pas usurpé leur réputation à l’occasion de l’ouverture de cette 7e journée de D1. Pourtant les Rouge et Noir étaient venus avec ambition à Coubertin. Accrocheurs, les partenaires de François-Xavier Chapon faisaient quasi jeu égal avec leurs hôtes. Après 12’, l’écart est encore raisonnable (8-6) mais va progressivement se stabiliser à +3 malgré l’abattage de Micke Brasseleur (6 unités, meilleur scoreur maison, en photo). Avant la pause, les locaux vont néanmoins augmenter leur avance à force de jeu rapide et d'attaques placées bien sentie pour finir la première mi-temps avec un matelas intéressant (21-14 à la 30’).

De retour des vestiaires, les coéquipiers de Mathieu Bataille vont continuer de se battre mais l’armada parisienne est en confiance et réussit presque tout (26-16 à la 36’) à l'image de Nielsen et Gensheimer (7 buts chacun). Rastko Stefanovic va alors profiter de cette 2e période pour faire travailler son groupe. Léo Martinez est à la mène, Juan Del Arco provoque tandis que Micke Brasseleur lâche un peu plus son bras. Parfois cela donne de bons temps de jeu, d’autre fois non. Au fil des minutes, Paris prend ses aises et file vers la victoire.

« Ce n’est évidemment pas le match que l’on attendait » analyse Benjamin Bataille. « Maintenant, on n’est pas fou non plus, on sait que c’est une équipe qui est meilleure que nous. Ce soir, ils ont été vraiment bons. Nous, on a essayé de faire du mieux possible mais on a été dépassé. Je pense qu’il y a tout de même de bonnes choses à retenir, surtout sur le plan offensif. Tout le monde a pu jouer, tout le monde a pu prendre du temps de jeu et proposer des choses, c’est bien pour la suite car on aura besoin de chacun la semaine prochaine et ensuite. En défense, en revanche, on a été à la rue. Le vrai match important, il ne faut pas se tromper, c’est la semaine prochaine. Les points, c’est face à Aix qu’il faudra les prendre. C’est une bonne préparation car on voit qu’il y a encore beaucoup de boulot. Il ne faut pas non plus avoir la tête sous l’eau car ça reste Paris en face. Le plus gros budget du handball mondial. Notre combat il sera la semaine prochaine. »