US IVRY HANDBALL

J26D1 / L’US Ivry remporte le derby pour le clap de fin

02/06/2016

On ne pouvait pas rêver mieux pour terminer cette saison 2015-2016, riche en émotions. Un derby face à l’US Créteil qui était marqué par les au revoir de joueurs emblématiques du club, Sebastian Simonet, Mirko Popovic, Thomas Zirn, Pablo Simonet et Victorien Mabire, qui ont eu l’occasion de profiter une dernière fois de la belle ambiance de Delaune, avant de prendre un nouveau virage dans leurs carrières. Dans un duel engagé et animé, l’US Ivry est sortie vainqueur du derby val-de-marnais, portant son compteur de points à 19 et obtenant la 11e place.

 

Malgré l’émotion palpable dans l’antre de Delaune, les Ivryens sont parvenus à maitriser leurs nerfs, dans un derby très physique. D’entrée de jeu le ton est donné. Les deux formations se rendent coup pour coup, les défenses sont rugueuses, et l’ambiance surchauffée (5-5 à la 10’). Parfaitement entrés dans leur match, les Ivryens vont parvenir à réaliser un premier break, dans le sillage d’un Mirko Popovic efficace (10-7 à la 16’), contraint de basculer à l’aile suite à la blessure de César Castro en tout début de rencontre. Mais en face, les Cristoliens n’abdiquent pas, et profitent d’une petite baisse de régime des locaux pour revenir dans la partie. Hugo Descat réveille les siens, et permet aux Ciel et Blanc de se relancer à quelques minutes de la fin du premier acte (13-13 à la 24’). En difficulté dans le secteur défensif, les partenaires de Fabien Ruiz subissent le rythme de leurs adversaires, qui sont parvenus à virer en tête à la pause (17-18 à la 30’). 

Au retour des vestiaires, les Ivryens vont repartir sur de meilleures bases. Sous l’impulsion d’un Mathieu Bataille en mode bulldozer dans la défense cristolienne (7 buts), les hommes de Rastko Stefanovic ont infligé un sévère 5-1 en moins de 10’, reprenant ainsi les commandes du match (24-19 à la 39’). La dynamique est alors parfaite pour les Rouge et Noir, mais comme en première mi-temps, les coéquipiers de Sebastian Simonet vont connaitre une petite baisse de régime. L’US Créteil en profite pour réduire l’écart (26-24 à la 48’), et revenir dans la course à l’approche du dénouement final (28-28 à la 52’). La tension est alors à son maximum, l’ambiance à son paroxysme, et dans un véritable bras de fer, c’est le jeune Elohim Prandi qui est venu offrir la victoire à l’US Ivry (32-30 à la 55’). Grâce à une défense de fer dans le money-time, Benjamin Bataille (8 buts) & cie sont parvenus à préserver leur avantage, pour s’offrir leur huitième succès de la saison en LNH. 

Une belle soirée pour le club, qui outre sa onzième place au classement, aura réalisé une saison réussie pour son retour en LNH, après son titre de champion de France de Pro D2 décroché lors de l’exercice 2014-2015. Un succès qui vient clôturer la fin d’un cycle pour le club, qui voit cinq de ses joueurs s’envoler vers de nouveaux horizons, mais qui laisse présager de belles choses pour l’avenir. Rendez-vous en septembre pour vivre de nouvelles émotions en Rouge et Noir.