US IVRY HANDBALL

J24D1 / François-Xavier Chapon : « On avait envie de faire plaisir au public »

11/05/2016

Vainqueur du soir, l’arrière gauche de Chambéry, Damir Bicanic est dans les réactions d’après-match. Tout comme les Ivryens François-Xavier Chapon et Rastko Stefanovic.

 

François-Xavier Chapon (gardien et capitaine d’Ivry, en photo) :

Ce résultat est décevant car la première mi-temps a été un peu triste alors qu’on a su élever notre niveau de jeu tant dans l’engagement que dans la réussite offensive en 2e mi-temps. Et si on avait eu un peu plus de réussite en première, peut-être que la fin de partie aurait été plus serrée. C’est dommage, car en plus, on réussit à revenir à 3 buts mais pas à faire mieux. On aurait peut-être pu les mettre plus sous pression à ce moment là. On avait envie de faire plaisir au public

 

Rastko Stefanovic (manager d’Ivry) :

Il aurait fallu que l’on fasse 2 mi-temps comme la seconde pour s’imposer face à cette équipe de Chambéry. En première, ils sont partis trop loin, à 8 buts, pour que l’on puisse revenir. Malgré tout, les joueurs se sont arrachés en 2e mi-temps. F.X a été bon dans les buts, Fab a été très bien en attaque. On a aussi pu faire tourner un peu, faire gagner de l’expérience aux jeunes qui seront là la saison prochaine comme Léo. Il faut garder cet état d’esprit de la 2e mi-temps pour les 2 derniers matchs. On peut battre tout le monde mais il faut que l’on garde notre concentration pendant 60’, c’est ça le plus difficile.

 

Damir Bicanic (arrière gauche de Chambéry) :

Notre but était simplement de gagner ici mais on savait que cela serait vraiment difficile car Ivry est capable de mettre de l’impact. On a bien commencé le match en étant plutôt bien en défense et en étant patient en attaque. On a réussi à rejoindre les vestiaires à +8. Et après, en seconde période, je ne sais pas comment on a pu perdre autant d’avance. Malgré tout, on s’en sort mais ça n’a pas été simple. Je ne pense pas qu’on avait la tête déjà tournée vers le Final Four de la Coupe EHF puisqu’on n’a même pas encore fait de vidéo. C’était juste un peu plus dur. L’essentiel était de s’imposer.