US IVRY HANDBALL

J22D1 / Etre à l’Eure

19/04/2016

Ce mercredi, les Rouge et Noir se déplacent à Chartres, lanterne rouge du classement, avec l’ambition de définitivement obtenir leur maintien. Et la petite idée de passer devant Aix qui se déplace à Nantes.

 

Favoris face à Cesson samedi dernier et auteurs d’un match contrasté, les Ivryens endossent une nouvelle fois le maillot de l’équipe à battre pour ce déplacement du côté de Chartres, le dernier, lors de la 22e journée de D1. Vainqueurs de leurs hôtes à l’aller, les Val-de-Marnais veulent donc doubler la mise et profiter de ce déplacement pour valider et revoir à la hausse leurs objectifs. « S’imposer à Chartres nous permettrait de définitivement valider notre maintien, comme ça on serait vraiment tranquille » détaille le jeune ailier droit César Castro. « Ensuite, on s’est dit, depuis le début de saison, que l’on ne voulait pas se contenter de ce maintien et qu’on pouvait aller chercher plus haut. On sait que l’on ne peut pas atteindre la première place mais on veut encore gagner des matchs, grimper au classement. Ce n’est pas parce que le maintien est quasi acquis que l’on va balancer les matchs, loin de là. Il reste 10 points à prendre, ça fait beaucoup de possibilités. Et ça doit nous permettre de progresser encore. Pour se faire plaisir et préparer, déjà, la saison prochaine. »

Face à une équipe euralienne qui a progressivement élevé son niveau de jeu et a encore comme objectif de ne pas finir dernière en passant devant Tremblay au classement, l’adversité ne sera pas feinte. « C’est une équipe qui joue bien, il faudra vraiment sortir un bon match pour s’imposer » poursuit le gaucher formé au club. « A l’aller, on avait encaissé pas mal de buts sur jeu rapide, il faudra que l’on soit vigilants sur ce point là notamment. »

Auteur de 9 buts face à Cesson, son meilleur total en LNH, Cesar Castro, sera un atout intéressant dans la conquête de cette 7e victoire de la saison. « J’ai juste réalisé un bon match » avoue le jeune homme qui garde la tête bien vissée sur les épaules. « Le jour où j’en aurais réussi plusieurs, on pourra en reparler, mais pour le moment, il n’y a pas grand chose à dire. J’essaye juste d’aider l’équipe au mieux, de bien travailler. »