US IVRY HANDBALL

J19D1 / L’US Ivry tient tête à Saint-Raphaël !

23/03/2016

Après une prestation pleine de promesses face à Montpellier mercredi dernier (25-30), l’US Ivry a confirmé ce soir lors de la réception de Saint-Raphaël, actuel 2e du championnat. Au terme d’une rencontre animée, les Rouge et Noir sont passés tout près de l’emporter, mais ont du se contenter du nul suite au but égalisateur sur le buzzer d’Alexander Lynggaard (30-30 à la 60’). 

 

Les Ivryens tiennent leur performance face à l’une des grosses cylindrées de LNH. Dans un duel de gros bras, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy se sont donnés corps et âme pour décrocher un précieux point dans la course au maintien. L’histoire aurait pu être magnifique sans ce but à la dernière seconde du pivot raphaëlois, Alexander Lynggaard, mais la satisfaction était tout de même palpable dans le clan val-de-marnais à l’issue de la rencontre. Car si les partenaires de Mathieu Bataille (6 buts) auraient pu l’emporter, l’issue aurait aussi pu tourner en faveur des visiteurs, qui ont fait la course en tête pendant une bonne partie de la rencontre (11-14 à la 30’ puis 15-21 à la 37’). Mais voilà, dans l’ADN ivryen on ne lâche rien, et sur le parquet, les joueurs ont été la parfaite illustration de cela. Dans le sillage d’un Pablo Simonet intenable (6 buts), les locaux sont parvenus à refaire progressivement leur retard au tableau d’affichage (19-22 à la 39’), malgré la pression adverse. 

La révolte sonnée, les Ivryens ont sorti les barbelés en défense, parfaitement épaulés par un Rémy Gervelas décisif sur sa ligne. Pas à pas, Mirko Popovic (6 buts, en photo) et les siens sont revenus sur les Varois, qui se sont mis à douter, et ont peiné à contenir l’enthousiasme grandissant des pensionnaires de Delaune, poussés par un chaudron surchauffé (24-26 à la 49’). A l’approche du money-time, les Ivryens se sont retrouvés à portée de tir de leurs adversaires, et n’ont pas hésité à dégainer lorsque l’occasion s’est présentée. Pablo Simonet, Mathieu Bataille puis Mirko Popovic par deux fois, ont permis à l’USI d’infliger un sévère 4-0 aux joueurs de Joël Da Silva, de quoi s’offrir l’avantage au score (29-28 à la 57’). La fin de match est irrespirable, le suspens à son comble, et malgré une ultime séquence défensive très intense, les Ivryens encaissent le dernier but du match sur le buzzer, rageant (30-30 à la 60’). 

Un match nul encourageant pour la suite, qui permet à l’US Ivry de prendre 7 points d’avance sur Tremblay, premier relégable, qui s’est de son côté incliné à domicile contre Chartres (33-36). Les Ivryens sont sur une bonne dynamique, avant le déplacement à Nîmes qui les attend mercredi prochain.