US IVRY HANDBALL

J14D1 / L’hiver peut venir !

12/12/2015

Ce samedi, lors du derby face à Tremblay, les Rouge et Noir -en vert- ont sorti le match idéal (29-24) pour s’octroyer les 2 points de la gagne et prendre une première option intéressante dans la course au maintien.

 

Ouverte par une cérémonie des Pères Noël verts toujours aussi émouvante, la soirée ne pouvait pas mal se terminée. Alors quand les sourires se sont progressivement dessinés sur les visages des Rouge et Noir, à mesure que les dernières minutes s’écoulaient et que le score restait en leur faveur, la fête a pris une tournure vraiment particulière. En effet, en s’imposant en patrons face à Tremblay, les Ivryens se sont offerts un beau cadeau en forme de matelas de 6 points sur leurs adversaires du soir et premiers poursuivants dans la quête du maintien. Du beau travail, commencé pourtant du mauvais pied puisque le TFHB mettait d’abord en échec l’attaque maison tout en s’offrant de bons ballons (0-2 à la 4’). Mais cela ne dura pas longtemps puisque la machine val-de-marnaise se rassembla sur les basiques : une grosse défense qui permet à François-Xavier Chapon de faire des arrêts (10 au total) et une attaque qui est dangereuse de partout (Popovic, Keïta, les frères Batailles). Si bien que le rapport de force s’inversa tout aussi vite (8-3 à la 12’) et que la pression reposa alors sur les épaules des visiteurs qui ne trouvaient pas de solutions. Les postes avant des hôtes étaient efficaces à l’image de Thomas Cauwenberghs et Mahmadou Keïta (6 buts) et la marque continuaient d’enfler (13-6 à la 23’). Et même si Tremblay revenait un peu avant la pause, l’USI possèdait une bonne marge (15-11 à la 30’).

Au retour des vestiaires, les visiteurs tentaient alors un coup de force pour revenir (17-14 à la 35’). Mais l’engagement était parfois mal venu en défense et Rémi Salou écopait d’un rouge (36’). De leur côté, les Rouge et Noir continuaient de jouer leur jeu. Mirko Popovic, toujours aussi vaillant allait au contact ou scorait (6 unités) tandis que Seba Simonet distribuait bien le jeu. Au tableau d’affichage, les buts défilaient (23-28 à la 47’) et on voyait mal comment Tremblay allait pouvoir revenir d'autant que a doublette Ruiz-Margaria / Mathieu Bataille ne laissait rien passer. La salle se régalait en soutenant ses chouchous et la fin de partie restait à sens unique malgré l’envie de revenir affichée par l’adversaire. La victoire est belle et surtout collective pour ce match clef de la saison. Avant de partir le cœur léger en vacances, l’équipe devra tout de même se déplacer la semaine prochaine en Coupe de France, à Sélestat. Mais pour les quelques heures du week-end, l’ambiance était déjà un peu à la fête !