US IVRY HANDBALL

J14D1 / Battre l’ennemi intime

11/12/2015

Ce samedi, l’US Ivry reçoit Tremblay pour un match d’une grande importance dans la course au maintien –et oui déjà !-. En effet, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy peuvent, en cas de succès, prendre une réelle distance avec leur premier poursuivant, qui occupe actuellement la 13e place avec seulement 4 points.

 

Dans une saison, il y a des matchs un peu plus importants que d’autres. Celui de samedi, face à Tremblay, dans le cadre de la 14e journée de D1, en fait partie. Clairement. Après 4 sorties face à des équipes de la première partie de tableau, avec notamment une prestation intéressante face à Dunkerque lors du dernier match à domicile, les Rouge et Noir vont donc affronter un adversaire direct pour la course au maintien. « C’est un peu le match de l’année 2015 » glisse Benjamin Bataille, le transfuge estival arrivé en provenance du TFHB. « Si on gagne, on peut prendre 6 points d’avance sur eux, sinon on les relance. Même si rien ne sera joué puisqu’il restera 12 matchs derrière, ça serait vraiment bien de s’imposer et de finir cette phase aller avec 10 points. On a forcément quelque chose à perdre, mais on a beaucoup à gagner. Il faut être conquérant sur ce match. »

Et surtout ne pas prendre à la légère un adversaire qui n’a pris que 4 points jusque là, éprouve quelques difficulté à jouer ensemble mais possède suffisamment de joueurs de qualité pour réussir des coups et s’en sortir. Benjamin Bataille : « Pour avoir été 3 ans là-bas, je sais dans quel état d’esprit ils peuvent être, car on a déjà vécu cette situation. Il doit y avoir beaucoup d’incompréhension. Mais il y a des mecs de valeur, qui ont de l’orgueil, capables de mobiliser sur ce type de match. Il faudra être méfiant et livrer un match plein pendant 60’. Ce ne sera pas facile, loin de là. »

En effet, les Rémi Salou, Mladen Bojinovic, Audray Tuzolana et autre Arnaud Bingo auront à cœur de faire un résultat à Delaune, d’autant qu’ils s’étaient inclinés à la maison lors de l’aller. La différence pouvant se faire sur la cohésion et l’apport du banc. « Ce n’est pas un joueur qui fera la différence sur ce match » poursuit l’arrière gauche. « Mais bien l’esprit d’équipe. C’est peut-être là-dessus où l’on peut faire la différence, ensemble. »

Et cela se fera dans une ambiance particulière avec l’opération des Pères Noël verts. « Une belle cause pour laquelle on est tous heureux de se mobiliser. C’est quelque chose qui colle bien à l’image du club, à nous joueurs aussi. On aura ce maillot vert spécial pour l’occasion. » Espérons qu’il porte chance.