US IVRY HANDBALL

J09D1 : A Ivry le derby !

11/11/2015

Invaincus dans le derby du Val-de-Marne en championnat depuis 2010, les Rouge et Noir ont conservé leur invincibilité en s’imposant de très belle manière sur le parquet de leurs voisins. Maîtrise et ambition ont permis d’obtenir un score large (30-36). Au classement, les Ivryens font le break sur la zone rouge et s’approchent du milieu de tableau.

 

Tout au long des derniers jours, la pression autour de ce derby mythique de la D1 était montée. Entre vidéos interposées et déclarations dans la presse, l’enjeu était clair et chacun des camps voulait l’emporter. Au final, dans un match parfaitement maîtrisé, ce sont les Ivryens qui ont pris le dessus face à leurs hôtes dans une ambiance de feu. D’entrée, les hommes de Rastko Stefanovic et David Degouy prenaient les affaires en main (1-3 à la 4’ puis 3-5 à la 9’). Pour autant les Ciel et Blanc restaient dans la partie et revenaient assez vite à hauteur grâce à Boyba Sissoko (5-5 à la 11’). Dans le sillage de Mahamadou Keita (7 unités, en photo), pourtant, les visiteurs continuaient de mener la partie et recreusaient l’écart. « C’était très serein, on n’a pas perdu beaucoup de ballons et les joueurs ont bien appliqué ce que l’on avait demandé. Je suis très content car c’est une équipe où les joueurs jouent les uns pour les autres. » Et cela s’est vu dans la suite de la première période avec un François-Xavier Chapon (8 arrêts à 30%) bonifiant les défenses de ses partenaires par des arrêts importants ou avec les attaquants qui mettaient régulièrement au fond. Si bien que le score restait à l’avantage des Rouge et Noir (8-12 à la 23’). A ce moment du match, et malgré le rouge pris par Toto pour un attentat sur Mahamadou Keita, on craignait presque un revival du match face à Nîmes car la fin de première période était un poil plus serré et l’USC sur les talons. Heureusement, avant le buzzer Mikhail Chipurin offrait le +3 (12-15).

Cette avance acquise et après un discours efficace du staff, les affaires reprenaient de plus belle en début de seconde période avec un 1-4 passé puis une autre grosse séquence quelques minutes après. A la 41’, le score était déjà très avantageux (16-23) mais il fallait tenir jusqu’au bout. Ce qui fut fait avec panache. Rémy Gervelas stoppait penalty sur penalty (4/5 !!) et derrière chacun faisait le job avec un bon Benjamin Bataille (7/10) et surtout 4 joueurs à 100% de réussite : Mikhail Chipurin (4/4), Sebastian Simonet (3/3), Mathieu Bataille (3/3) et Mirko Popovic (3/3). Face à cette solidité des deux côtés du terrain, avec un bon Fabien Ruiz Margaria, précieux sur les blocks et gênant nombre de transitions grâce à ses tentacules, Créteil ne pouvait vraiment rien. Et les visiteurs s’envolaient logiquement vers la victoire. « C’était un derby dans lequel il n’y avait pas de favori sur le terrain. On s’en est très bien sorti en jouant notre jeu. On prend 2 bons points » poursuit le manager maison. « Ca nous lance vers le milieu de tableau. Il faut continuer comme cela car on joue bien. »

Même son de cloche du côté du portier Rémy Gervelas qui aura régalé les supporters dans les duels à 7m : « C’est une vraie victoire de professionnels car on l’a été de A à Z. On a bien joué et su être sérieux en défense comme en attaque. On ne s’est pas précipité en jouant sur ce que l’on savait faire, mais en le faisant bien. C’est une grosse satisfaction car on a été serein. »

Prochain rendez-vous, mercredi prochain, pour un autre match de très haut niveau avec le venue de Nantes à Delaune.