US IVRY HANDBALL

J09D1 : Allez hop, à Créteil !

10/11/2015

Ce mercredi 11 novembre, les Rouge et Noir se rendent à Créteil pour le plus court déplacement de la saison (16h). Et ce derby du Val-de-Marne promet face à l’actuel 5e du classement.

 

Finalement, cela fait un bon moment qu’il n’y a pas eu de derby en championnat entre les deux clubs du Val-de-Marne. En effet, si les Rouge et Noir ont fait l’ascenseur entre l’élite et la Pro D2 entre les deux dernières saisons, cela fut aussi le cas pour les Ciel et Blanc juste avant. Si bien que la dernière confrontation officielle en D1 remonte au 27 avril 2013. Lors de cette réception, les Ivryens s’étaient d’ailleurs imposés (27-24), comme lors de leur visite quelques mois plus tôt à Oubron (20-23). Les hommes du président Albertini restent d’ailleurs sur 4 matchs de rang sans défaite face à leurs hôtes pour un bilan historique de 12V, 2N et 2D. Mais cette saison, le rapport de force est un peu différent que par le passé. « Créteil possède une équipe assez solide » confirme Benjamin Bataille, l’arrière gauche d’Ivry. « Il y a deux joueurs sur chaque poste et chacun apporte. Ca tourne plutôt bien et leur classement le démontre. Il y a un bon mix entre jeunes et anciens, français et étrangers. C’est très costaud sur la base arrière notamment et dans les cages aussi. »

Pour autant, c’est un adversaire qu’il faut aborder avec ambition. « On a les moyens d’obtenir un résultat là-bas. Avec Tremblay qui joue à Paris, ça permettrait de prendre une bonne avance sur la zone rouge » poursuit l’actuel meilleur buteur de l’USI. « Après un break qui a fait du bien, on a bien travaillé pour produire du jeu même si je pense que cela se jouera plus sur l’engagement, l’intensité que sur la tactique. On sait tous ce que sont ces derbies, on en a tous joués déjà. Il ne faudra pas reculer et y aller franchement. Créteil a montré que sa défense lui permettait d’avoir des résultats, il faudra aller au combat. »

Avec un match programmé à 16h en ce jour férié, l’ambiance devrait être d’ailleurs bien chaude d’autant que de nombreux supporters rouge et noir feront le déplacement. « Ça devrait pousser fort » confirme un Benjamin Bataille qui espère que les internationaux « ne seront pas trop fatigués. »